Archives du mot-clé titou

CROQUE-GIVRES 2013

croquegivresVIVENT LES VACANCES ! PLUS D’OBÉISSANCE ! ENFIN LA LIBERTÉ DE RESPIRER SANS TRANSPIRER !

Bon ! D’accord, d’accord !  Mais tout le monde n’est pas en vacances ! Il y en a qui sont encore au TAF ! Et qui préparent la nouvelle saison !

Aux ZANTIPODES par exemple, ça n’a pas chômé ! Regardez un peu le site pour voir : (www.festival-contesgivres.fr)

Vu ? C’est le boulot des trois MEUFS de l’équipe, Marie-France, Pénélope et Marie ! Et elles en ont usé de la matière grise, des coups de crayon et de la salive pour en arriver là !

Alors, pour vous présenter tout cela, vous offrir plaquettes et affiches, et avoir aussi et surtout le plaisir de vous retrouver tous, reposés, bronzés, gonflés à bloc d’énergies nouvelles, elles vous invitent au CROQUE-GIVRES de l’année qui, cette saison, aura lieu le JEUDI 19 SEPTEMBRE à 17h30 , toujours à Chevagny-sur-Guye (71220) of course, bien sûr…, où vous seront dévoilés tous les secrets, toutes les surprises, toutes les nouveautés qui vous attendent sous le chapiteau virtuel de la XV° édition du Festival « CONTES GIVRES en BOURGOGNE ».tampon 2013

Certains artistes seront avec nous, d’autres pas ! « On ne peut pas tout avoir, un BONHEUR c’est TOUS LES BONHEURS » ! Vous connaissez la fabuleuse Histoire du Soldat ? De l’écrivain suisse Charles Ferdinand RAMUZ ? C’est un vade-mecum de sagesse que vous devriez lire et méditer !

Bref ! Cette première rencontre givrée de la saison sera bien entendu CONVIVIALE, c’est à dire qu’il y aura « à BOIRE et à MANGER » au sens propre de l’expression. Les boissons sont offertes par ANTIPODES, et nous dégusterons les gourmandises, salées ou sucrées, que vous aurez apportées.

C’est pas beau tout ça ? Pour commencer l’année ? Alors vous viendrez ? Promis ?

Nous comptons sur vous pour croquer et goûter le GIVRE 2013 !

et à très bientôt !

juré ? craché ?

Geo

La DYSLEXIE : pâte feuilletée ou pâte brisée ?

Tâpe teuillfée ou tâpe sébrise… ??? Pâte feuilletée ou pâte brisée ? Peu importe, qu’elle soit l’une ou l’autre, la rapole gédivre… euh… pardon, la parole dégivre !

 

Excusez-moi, mentvrai, ce ne sont que des éclats de langage ! ou peut-être des écarts de langage ? Car voyez-vous, quand la langue dérape, c’est que le langage, en cas de largage, rappe, et se disperse en éclats, ou se disloque mo-ta-mot, tout en se disséquant, car c’est une mauvaise dispute qui ne peut que se disperser en dissonances dissymétriques ! De la distorsion quoi !

 

Et ça s’appelle ? la dys….., la dyso……, la dysortho ….. ?….. graphie ? ….Voui, pas c’est faux, euh… c’est pas l’mot mais loin c’est pas…., alors c’est pas faux ? oui, non, bon, pffff  ! on peut dire ça vomme ça si tu ceux ! mais la térivé, euh…, la ritévé, euh… la VERITE ! c’est DYS-LE-XIE !

C’est pas de la tarte la dyslexie ! Vous voulez quand même en goûter ? Alors notez bien ce qui va se passer à l’ECLA de SAINT-VALLIER, les 27 et 28 novembre 2012 ! ça concerne beaucoup de monde ! et pas seulement les autres !

Mais attention, hein ! c’est pas une maladie ! ce n’est pas contagieux non plus ! certains, même considèrent ça comme une chance ! c’est le cas notamment de Béatrice Sauvageot qui en a fait un jeu ! Vous voulez jouer avec elle ? Elle serait heureuse de vous expliquer la règle de ce jeu MARDI 27 NOVEMBRE à 20h30, dans le cadre d’un spectacle qui a pour titre « VIVE la DYSLEXIE » !  Rien que ça !!!

Ouvert à tous ceux qui ont plus de 9 ans ! Avec ses comparses Marianne Pichon, comédienne, et Tania Pividori, chanteuse.

MERCREDI 28 NOVEMBRE entre 9h30 et 16h30, une série d’Ateliers et de Jeux divers sur le « PERLER VRAI« , sera animé par TItou. À partir de 16h30, trois espaces d’échanges – animés par plusieurs intervenants et une équipe de professionnels des collèges partenaires de Saint-Vallier (Saint Exupéry) et Montceau-les-Mines (Jean Moulin) conduite par le Dr. Cusin de la Direction Départementale de l’Education Nationale – seront ouverts aux collégiens, parents d’élèves et enseignants pour exprimer difficultés, besoins, idées, expériences autour du langage (sur inscriptions).

 

En soirée, à 18h00, dans la salle de spectacle de l‘ECLA, spectacle de l’humoriste du Festival Contes Givrés, TITOU (public + de 12ans) intitulé : « ET TA GRAMMAIRE, ELLE FAIT DE L’ENCYCLO ? »

Titou croise les sens, torture la syntaxe, piétine la grammaire, et invente un lexique imaginaire de bons mots hybrides. Ses yeux de peau, pardon, ses jeux de mots, ne sont jamais gratuits, et sont toujours au service d’une histoire déjantée mais cohérente, autour de l’apprentissage de la vie….

 

Voilà lecteurs tout ce que j’avais à dire sur ces deux journées dédiées à la dyslexie ! Mais moi, c’que j’en dis, vous savez, c’est pour vous ! Vous en ferez bien c’que vous voudrez !

Mais c’est un peu pour moi aussi… , parce que, voyez-vous, d’une façon ou d’une autre, je me sens un peu concerné…, pas vous ?

Dyslexiquement vôtre – Geo

 

Ces journées sur la DYSLEXIE sont organisées par le Collège Saint-Exupéry de Saint-Vallier, le Collège Jean Moulin de Montceau les Mines, l’ECLA de SAINT-VALLIER, et le FESTIVAL CONTES GIVRES (Antipodes).

CONTES GIVRES quatorzième ! CLAP

Le Tigre

CONTES GIVRES – XIV° édition

Le décollage de la XIV° édition de l’automnal et étonnant festival du récit, du conte et de la nouvelle, CONTES GIVRES en BOURGOGNE, est annoncé pour le week-end du samedi 6 au dimanche 7 octobre 2012, à l’aéroport de La Fabrique à Messeugne, célèbre mais cependant introuvable Bourg de Savigny-sur-Grosne (71460), en Saône-et-Loire, pour un vol « long courrier » de 5 semaines à travers la région des Burgondes.

(l’itinéraire sera balisé, bien suivre les flèches pour ne pas perdre la piste du tigre et, à l’arrivée, si vous arrivez…., suivre les instructions affichées pour garer les voitures en file indienne dans le sens indiqué… ! Ah mais !)

Le CLAP du compte à rebours sera donc donné le samedi 6 octobre à 15h00 par le boss de la Tour de Contrôle, le Crieur Public Gérald Rigaud, heure à laquelle tout le peuple des Givrés, anciens et nouveaux, sera accueilli sur le tarmac du « Forum LAGRANGE ».  Une aubade musicale sera alors servie par les musiciens du collectif « Mémoires Vives » d’Anost, des Morvandiaux purs et durs….! Un accueil « personnalisé » sera assuré par les « tigresses et les tigrichons »  des Antipodes, Pauline, Pénélope, Catherine, Delphine, Saskia, Céline, Marie and Marie, Anne, Marie-France, Matthieu, Olivier, Julien, Thierry, Geo etc…,qui conduiront nos invités du ouikende aux multiples « points chauds » du site, points chauds qu’il ne faudra pas rater, sous peine de rester givrés jusqu’à la fin de vos jours…

La première brûlure sera ressentie, évidemment, – à tout seigneur tout honneur -, dans la TANIèRE des APPRENTIGRES ! C’est à dire là où le tigre est né, et où chacun pourra faire réserve d’énergie et avoir la gnaque toute l’année, simplement en « mettant la main à la patte » ! Comme l’ont déjà fait les deux Marie (Galle et Jourdain) qui ont créé la BÊÊÊTE, et qui, tout en douceur, sans nul besoin de fouet ou de petites récompenses à l’hémoglobine, lui ont fait faire tout ce qu’elles voulaient…!  Gageons que la BÊÊÊTE leur obéira encore et encore quand elles lui ordonneront de « se bouger les meules « , afin de pouvoir déambuler autour du pâté de maisons. Ce TIGRE est doux et docile comme un mouton ! Mais attention ! pas question de soumission… ! Un tigre reste un tigre ! Pas besoin de l’exciter ! Comme il est bien nourri par les organisateurs, inutile de lui jeter des petits animaux vivants à l’heure des repas comme cela se pratique habituellement dans les zoos qui ont des petits budgets, surtout en temps de crise… ! (sic)

marie tigremarie tigre 2tigre

SURTOUT NE BLÂME PAS DIEU D’AVOIR CRÉÉ LE TIGRE ; REMERCIE-LE PLUTÔT DE NE PAS LUI AVOIR DONNE d’AILES…

Pour s’immerger ensuite dans cette bulle d’IMAGINAIRE PURE et REGENERATRICE, « un plongeon dans la piscine » s’impose :

– vous pourrez voir d’abord la superbe exposition photographique « LIRE… LIRE », conçue et réalisée par Sylvie Roche et Isabelle Robbe, avec la complicité du « Téâtre Eprouvette » de l’incroyable Jean Bojko, inventeur de l’Epicerie Culturelle !  Et vous aurez alors une fringale insatiable de lecture ! Juré !

pour passer à l’acte, l’accorte bouquiniste de l’opération, Catherine Rizet, vous ouvrira les portes de sa BIBLIOBOUTIQUE, une sorte de Marché aux Puces du livre quoi ! qui proposera (à l’oeil ou à la vente, ça dépendra de l’humeur de Catherine…) maints ouvrages mis à disposition par L’Ecole des Loisirs, les Editions Biotop, le CADA, Fabienne Foilard, Antipodes,… enfin rien que du beau monde si vous voulez m’en croire ! Elle vous parlera peut-être aussi (mais c’est encore un secret, chut ! ) de son super projet de mettre en embuscade, en Saône-et-Loire pour commencer, puis dans toute la région si ça marche, un réseau de « micro-bibliothèques-du-bord-des-routes…. », pour mieux piéger les lecteurs !

– chemin faisant, les visiteurs ne manqueront pas d’admirer le travail des plasticiens de l’Atelier du Coin, ceux de Thierry Montoy, de Céline Thoué, de Saskya Miseur, et de rencontrer sous la Yourte, véritable Salon d’Honneur de cet aéroport rural, (outre la trapéziste Delphine Descombin qui l’a construite),  l’écrivain-comédien Patrick Grégoire dont les lectures publiques sont de véritables gourmandises…

– à propos de gourmandises, les plaisirs du palais et de la langue n’ont pas été oubliés, car la « Piste du Tigre »  n’est pas seulement jonchée d’ossements ; elle comporte aussi quelques reliefs et carcasses encore comestibles, échappés au bec féroce des vautours »; et des pauses sucrées ou salées, pour se sustenter et se désaltérer, sont absolument nécessaires, ces deux fonctions étant non seulement autorisées mais fortement recommandées, soit à l’ABREUVOIR des FAUVES, soit à la TARTINERIE, soit les deux. En l’absence du félin évidemment… 

enfin, pour jubiler de plaisir et se décontracter les zygomatiques, il est conseillé de céder à la tentation du RIRE en prêtant l’oreille à l’humoriste TITOU merveilleux boute-en-train…  si votre chemin croise le sien…, mais surtout en allant voir les deux spectacles de haute volée qui sont à l’affiche, et qui seront présentés par des comédiens hors-normes, rompus au jeu de la commédia-del-arte, sur des textes de l’immense écrivain-comédien italien Dario Fo (prix Nobel de Littérature) :

1 – SAMEDI 6 OCTOBRE à 19h30 au Grand Théâtre : « MYSTERE BOUFFE » par l’incomparable jongleur populaire Alberto Garcia Sanchez,  qui joue des textes de Dario Fo mettant en scène des personnages bouffons sur fond de mystère christique : un jongleur, un fou, des joueurs, un ivrogne, un vilain, croisent un ange, la Vierge Marie, la mort elle-même…

VOTRE ATTENTION SVP ! Il posera surtout LA QUESTION FONDAMENTALE QUI SOUS-TEND et JUSTIFIE en fait l’ouverture de ce FORUM de REFLEXION sur l’importance de l’imaginaire : à quoi servent les artistes ? Quel peut bien être leur rôle dans cette résistance que nous sommes invités à opposer à tout ce qui nous limite, nous contraint, nous écrase ? pour exalter avec eux, qui en sont les chantres, toutes les valeurs de toutes les cultures du monde, et partir ainsi à la recherche du paradis perdu… ?

QUELLE EST LA PLACE DES ARTISTES DANS NOTRE SOCIETE ? QUELS RÔLES PEUVENT-ILS JOUER  ? QUELLES SONT LEURS RESPONSABILITéS PARMI NOUS ? Les artistes sont-ils un levain dans la pâte ? Que cherchent-ils à démontrer ? Sont-ce uniquement des trublions ? des graines de subversion ? des bouffons ? Ou, au contraire, des révélateurs d’idées ? des ferments de civilisations ? des accoucheurs de couleurs ?

Ces questions méritent bien qu’on y réfléchisse, non ? Et puisque nous aurons une « foultitude » d’artistes sous la main, profitons-en, et posons-leur les « bonnes questions » !

QUESTIONS QUI SERONT AUSSI POSéES AU PUBLIC par la journaliste Louise Kolaï, de Radio-Tigre, qui procèdera aux interviews nécessaires avant retransmission ou publication !

DIMANCHE 7 OCTOBRE à 17h00 au Grand Théâtre : « HISTOIRE DU TIGRE » par Benoît Chauleur, comédien et directeur de la Compagnie Chaviro. Une histoire complètement folle qui permet de pousser au maximum ce que Dario Fo a voulu montrer, à savoir l’envie de vivre, le courage, les rapports humains, mais aussi la bêtise, le pouvoir…

Toujours sous l’étiquette IMAGINAIRE et RESISTANCE, une rencontre avec Benoît Chauleur est prévue après la représentation du dimanche 7 octobre à 17h00, pour tenter de « TIGRISER » les spectateurs qui n’auraient pas encore été contaminés !

Et pour rire, et rire encore, écoutons ce que nous dit Dario Fo : 

« Lorsqu’un enfant naît, ses parents s’empressent de le faire rire, en lui faisant des grimaces. Pourquoi ? Parce que au moment où il rit, cela signifie que l’intelligence est née. Il a su distinguer le vrai du faux, le réel de l’imaginaire, la grimace de la menace. Il a su voir au-delà du masque. Le rire libère l’homme de la peur. Tout obscurantisme, tout système de dictature est fondé sur la peur. Alors, RIONS ! « 

Après ces DEUX ECLATS de RIRE, le public pourra enfin vaquer à d’autres occupations : lire, manger, draguer, boire, danser même, car les musiciens nous accompagneront jusqu’au bout ! Jusqu’au bout de la nuit ? On verra, on verra… Ils sont purs et durs ces Morvandiaux, je vous dis ! Et teigneux en plus ! Alors ne vous avisez pas de leur chercher querelle pour des bouts de ficelle, des bouts de chandelle ou une belle infidèle… ! Ils ne le supporteraient pas…. !

Et maintenant, à très très bientôt ! On compte sur vous ? je l’espère !

Geo

Crok’Givrés

Petite musique SNCF : « ATTENTION ! ATTENTION ! Le CROK’GIVRES N° 2012 est annoncé sur le QUAI Givré en direction  de CHEVAGNY-sur-GUYE où la VOIE est LIBRE !

Nous serons ce jour-là le JEUDI 13 SEPTEMBRE, et le Quai sera disponible à partir de 17h30, au Gîte Rural de CHEVAGNY-sur-GUYE.

Et c’est ce jour-là, comme vous l’aurez deviné, que sera dévoilée la PROGRAMMATION de la XIV° édition du désormais célèbre, sans cesser pour autant d’être toujours  automnal et peut-être encore plus étonnant que d’habitude, Festival CONTES GIVRES en BOURGOGNE !

En présence de plusieurs artistes, Marie-France Marbach, directrice de l’événement, épluchera jour après jour un riche calendrier de spectacles neufs en Bourgogne, qui seront présentés :

– au cours de 65 représentations étalées du 6 octobre au 10 novembre 2012,

– par 41 artistes

– sur 62 scènes d’accueil

– dans les QUATRE départements que compte la Région, dont

– 42 en Saône-et-Loire, 11 dans l’Yonne, 8 dans la Nièvre, et 4 en Côte d’Or.

N’oubliez pas, surtout, qu’il s’agit là d’un moment CONVIVIAL, où l’on peut bien sûr papoter, comploter, tricoter, saboter, papillonner, cancaner, jaser, caqueter, commérer, ragoter etc…, donc prendre et apprendre un GRAND BOL de choses revigorantes, mais où l’on peut aussi et surtout bâtir, construire, phosphorer, échanger, rencontrer, échafauder avec tous ceux que l’on a plaisir à revoir, et même les autres…, voire explorer des pistes nouvelles avec des inconnus.

Et tout cela autour de tables biens garnies, évidemment, où chacun aura plaisir à partager et à faire découvrir les spécialités originales et goûteuses qu’il aura pris soin d’apporter.

ETANT ENTENDU QUE L’ASSOCIATION ANTIPODES VEILLERA A CE QUE FLACONS, BOISSONS et GLAçONS NE MANQUENT PAS A L’APPEL !

Alors que tout le réseau GIVRé se mobilise pour faire de ce nouveau CROQUE-GIVRé un moment original, amical et mémorable, et qu’il apporte surtout le TIGRE dont chacun aura besoin cette année pour vaincre toutes les difficultés qui pourront naître au cours du chemin !

Mais, comme chacun sait, le PIRE n’est jamais sûr, car nous saurons offrir le MEILLEUR de nous-mêmes !

Geo

 

La treizième édition : c’est parti !

L’univers n’est pas né à la suite d’un immense feu d’artifice, d’un big bang qui a explosé à la figure du créateur. Celui-ci somnolait et n’aurait pas surveillé la température de cuisson de son big bazar. Non, en réalité, l’univers était une boule glacée qu’une chaude parole, qu’un conte givré devenu dégivrant et grisant, a fait entrer en transe. Le livre trois fois saint le confirme d’ailleurs. « Au début était la parole. »

De ce fait, il n’est pas étonnant que le premier arrivé sur les lieux, devant le gîte de la commune de Chevagny où le Festival des Contes givrés avait dressé chapiteau sur un plateau de tracteur, soit précisément le soleil d’un été indien qu’on voudrait perpétuel.

La Maire de Chevagny, Marie-Odile Marbach, accueillant les invités, une assistance d’une centaine de personnes, en fin de journée du 15 septembre, a d’ailleurs confirmé que le Festival Contes givrés avait convoqué le soleil pour illuminer la présentation du programme de la treizième édition, 2011. Les invités à cette séance de lancement du festival représentaient des collectivités, des organismes qui soutiennent le Festival Contes Givrés et des artistes.

Marie-France Marbach, Directrice du Festival, a ensuite pris le relai pour présenter en détail le programme de « l’automnal et étonnant festival du récit, du conte et de la nouvelle » qui se déroulera du 5 octobre au 10 novembre 2011.Les Bourguignons tiennent leur Avignon du Conte. Villar est réincarné en Marie-France.

Mais….  « Quitter le théâtre pour aller où ?disait déjà Jacques Copeau en 1922 » Catherine Dasté, « marraine de choc du Festival Contes Givrés » s’interroge et reprend à son compte ces propos de son grand père. « Peu importe le lieu, répond-elle, pourvu que ceux qui s’y rassemblent aient besoin de nous écouter, que nous ayons quelque chose à leur dire et à leur montrer ; et que ce lieu soit animé par la force de la vie dramatique contenue en nous. »

Marie-France, perchée sur le plateau de tracteur, encadrée dans un coin de ciel bleu, a détaillé le programme du Festival des Contes Givrés qui cette année couvrira « quatre départements de la région : Côte d’Or, Nièvre, Saône et Loire et Yonne. Le Festival touchera 58 scènes d’accueil, comprendra 25 spectacles présentés par 45 artistes au cours de 60 représentations.» Impressionnant ! Et contrairement à Avignon, en raison du climat automnal d’abord et surtout de la qualité annoncée, tous les spectacles seront in et aucun off… ! Qu’on se le dise !

« Ainsi, précise le dossier de presse du Festival, l’année 2011 sera-t-elle marquée par CINQ coups d’éclat qui, tels des feux d’artifice, allumeront encore en chaîne, et par ricochet, des explosions multiples ! » Où l’on retrouve le big bang qui se déclinera en plusieurs séquences éblouissantes ! Vous êtes prévenus !

« Les Oiseaux, une affabulation de Didier Kowarsky et ses multiples musiciens ».

« Imaginaire et Résistance, une journée exceptionnelle non stop en compagnie d’un collectif d’intervenants dont la réunion en un seul lieu à une même date mais à des heures différentes est elle aussi tout à fait exceptionnelle. Voilà un jour qui nous permettra de poser enfin cette importante question : l’IMAGINAIRE peut-il être une arme de Résistance ? »

« Nécromédie, un rendez-vous avec la vie, avec Amédée Bricolo »

« Dernier thé à Baden-Baden, une magistrale loufoquerie Plonk et Replonk, du Théâtre populaire Romand. Du jamais vu ! Abracadabrantesque ! Dans tous les sens du terme ! »

« Smile, le goût du sang dans la bouche, une résidence en création e la Cie Izidoria au cœur du Collège Jean Moulin à Montceau les Mines animée par Myriam Pellicane et ses musiciens, avec le concours des élèves du Collège et la collaboration déterminante de la principale de l’Etablissement Annie Bonnard. »

Marie-France, avait invité quelques artistes pour donner un avant-goût des spectacles qu’ils présenteront. A titre d’exemple, une troupe de collégiens a présenté un extrait de Smile, un spectacle qui  « explore la mythologie contemporaine du manga. L’idée est de faire jouer les élèves le rôle de Ninja de la parole et de la musique dans des ateliers d’expression mêlant art martial et art vocal. »

Plusieurs autres artistes adultes se sont également succédé sur la scène, pour donner la tonalité, la couleur et la saveur de leurs spectacles. Le décor choisi pour le lancement du Festival était agrémenté par des aubiers peints par deux jeunes femmes, Marie Jourdain et Laure Elise Karayenga, Kirezi, de son nom d’artiste. Deux styles différents et complémentaires. La première peint des figures abstraites, des visages humains et des oiseaux très présents. La deuxième couche sur les planches, des arabesques comme dessinées au henné, où l’œil entrevoit un oiseau, un serpent, une tortue. Ces aubiers serviront de totems colorés pour baliser le chemin qui se faufilera entre les arbres du parc du Creusot pour l’ouverture du festival et serons aussi droits debouts le 15 octobre pour la journée« Résistance et Imaginaire ».

La séance de présentation était clôturée par un verre d’honneur offert par les organisateurs de l’événement, une libation en quelque sorte offerte aux divinités qui accompagneront le Festival et les Festivaliers. Bon vin et bon vent !

Mais… « Par Titoutis ! » ….

Puisqu’on parle de divinités, ne manquez pour rien au monde le spectacle de Thierry Jallet, dit Titou : « L’insecte Moon ». Il dit tout, même des énormités théologiques, avec des airs de sainte Nitouche qui aurait le feu de l’enfer dans le regard.

«  La victime, sous l’effet d’une piqûre de mystique, ne se connaît plus, et perd la mémoire. Elle peut fort bien se suicider un soir, et le lendemain matin ne se souvenir de rien. Et pour peu qu’elle se souvienne de quelque chose, on lui fait subir un ravage de cerveau ou un labourage de crâne. Quant aux personnes sujettes à une véritable résurrection de conscience, on leur fait avaler de la potion magique, et en guise d’absolution finale, on les suicide à la manière des bonzes. On les arrose d’essence, on les fait brûler ; et c’est pas du bidon ! Les malheureux mettent parfois des semaines à s’éteindre. On les voit mourir à petit feu. Ce genre d’incinération progressive, ça vous jette un froid. »

Vous avez dit Contes Givrés ?

Athanase Karayenga

Les « Ricochets » polissent leurs galets 2011

Thierry Jallet dit TitouLa Conférence de presse qui s’est tenue le 11 janvier dernier au Collège Robert Doisneau à Chalon sous l’impulsion de la coordinatrice du projet « Ricochets », Hélène Pipon, a donné le coup d’envoi à la saison 2011.

Et quelle saison ! De la couleur, du mouvement, de l’innovation, de la musique, du rire, de l’émotion, de la bagarre !!!

Et tout cela ricochant de collège en collège, passant de Montchanin à Montceau, de Autun à Chalon, avec une bretelle à Saint-Pantaléon évidemment…

Brassé dans tous les sens par une horde d’artistes talentueux qui jouissent déjà, dans la région, d’une solide réputation (Gilles Cailleau, Jacques Arnould, Myriam Pellicane, Marie Braun),

Emmené par une pléiade de solides partenaires de terrain, où l’on retrouve l’Abattoir de Chalon (Centre National des Arts de la Rue), l’Espace Tuilerie, l’ADAC et le CAPA de Montchanin, la Maison du Patrimoine Oral d’Anost, l’Office Municipal de la Culture d’Autun, et, of course l’incontournable festival des Contes Givrés en Bourgogne que dirige Marie-France Marbach,

Sans compter toutes les équipes d’encadrement des Collèges d’Accueil qui font preuve, en l’occurrence, d’un véritable esprit d’ouverture, (ou d’une tendance suicidaire…), en donnant aux « Ricochets » toutes les licences qui leur sont nécessaires pour franchir les multiples barrières qui surgissent forcément devant de telles initiatives premières, et tellement iconoclastes n’est-ce pas ?

De tous temps, que ce soit pour conquérir de nouveaux espaces, ouvrir des routes, des lignes de chemins de fer, reconnaître des itinéraires maritimes ou des voies spatiales, des découvreurs ou des éclaireurs « premiers » ont été indispensables.

Mutatis mutandis, il en est de même pour tous ceux qui innovent dans certains milieux déjà un peu figés, voire « fossilisés » par l’outrance d’une organisation, où le moindre frisson de l’air ou de l’eau peut prendre des allures de tempête…

A ces pionniers de « l’impossible », il faut tirer son chapeau, et admirer tous les ricochets qu’ils auront l’audace, le courage et l’outrecuidance…, contre vents et marées, au risque de provoquer quelques secousses telluriques,  cette saison encore, de mettre sous nos yeux !

Alors Bravo, et encore Bravo aux équipes de « Ricochets » !!!

Geo


 

La saison des « ZOFFS » est ouverte…

Après la saison des « Zines », voici la saison des « Zoffs » !

« Zoffs » durs ou sur le plat, « Zoffs » brouillés ou à la coque, « Zoffs » en meurette ou en omelette, « Zoffs » en gelée ou à la neige, « Zoffs » frits ou pochés, « Zoffs » mayonnaise ou mimosa, « Zoffs » frais ou coq, « Zoffs » de Pâques ou au chocolat…

Choisissez M’sieurs-Dames ! Il y en a pour tous les goûts et à toutes les sauces !

Mais que peut bien vouloir dire tout ce Salmigondis de « Zines » et de « Zoffs » ?

Aux « Contes Givrés », comme dans tous les festivals, il y a les spectacles classés IN, et d’autres classés en OFF.

Après la saison des « Zines », voici donc la saison des « Zoffs », c’est à dire toutes les prestations en incubation qui n’ont pas pu être programmées pour diverses raisons sur le circuit IN des « Contes Givrés », mais qui ne sont pas moins givrés pour autant, et qui sont, en quelque sorte, proposées en « surgelés » sur le circuit OFF !!!

Et quel est le menu qui se cache en couvaison dans tous ces paniers d’OEUFS ?

Nous allons y retrouver, certes, des « ZOFFS » déjà connus par ailleurs, mais présentés sur d’autres plats en d’autres lieux.

Et, par ordre chronologique :

  • vendredi 26 novembre à la Maison du Beuvray (Saint-Léger-sous-Beuvray – Le Moiron – 71990 – « Boeuf sur la langue », par Marie-France Marbach et Thierry Jallet (Titou)
  • lundi 29 et mardi 30 novembre, à l’auditorium des Ateliers du Jour à Montceau – les Mines – 71300 – « Les Petseurs » par Myriam Pellicane
  • mardi 30 novembre à la NEF de Dijon – 21000 (Bibliothèque Centre-Ville) – « Contes Joyeux et Féroces », pour adultes, par Marie-France Marbach
  • vendredi 3 décembre au Collège Louise Michel à Chagny (71150) – « Givrés au Collège », par Marie-France Marbach.
  • mercredi 8 décembre à la Bib. Intercom. de Montchanin (71210) à 15h00 – « Loulou Trouv’Tout » pour enfants de 4 à 8 ans, et à 17h00 – « Contes Insolites » pour tout public à partir de 7 ans – deux prestations de Marie-France Marbach
  • samedi 11 décembre salle Le Palace au Village du Livre de Cuisery ( 71290) à 20h30 –  « Vice et Vertu » – spectacle pour adultes, par Marie-France Marbach.
  • mercredi 29 décembre à 14h30 – Centre de Loisirs de La Chaume au Creusot (71200) – à 14h30 « Contes Insolites » – spectacle pour public de 7 à 12 ans – par Marie-France Marbach

D’autres OFFS sont encore en couveuse, mais patience, la maternité à prévu plusieurs naissances à venir dans quelques semaines, et bien entendu les faire-part seront envoyés en lieu et en heure, même et surtout en cas  d’omelettes baveuses…

Au Menu du Festival cette semaine…

  • Dimanche 24 octobre à 15 h 00 à Dompierre-les-Ormes (71) : Simon Gauthier

  • Dimanche 24 octobre à 15 h 00 à Alligny-en-Morvan (58) : M. Bouhet et J.Louis Compagnon

  • Lundi 25 octobre à 20 h 30 à La Roche Vineuse (71) : Simon Gauthier

  • Mardi 26 octobre à 20 h 30 à Iguerande (71) : Simon Gauthier

  • Mardi 26 octobre à 20 h 30 à Marly-sur-Arroux (71) : Titou

  • Mercredi 27 octobre à 20 h 30 à Saint-Léger Vauban (89) : Simon Gauthier

  • Mercredi 27 octobre à 20 h 30 à Pouilloux (71) : Mémoires Vives

  • Vendredi 29 octobre à 20 h 30 à Moulins-Engilbert (58) – Mémoires Vives

  • Vendredi 29 octobre à 20 h 30 à Saint-Julien-du-Sault (89) – Amédée Bricolo

  • Dimanche 31 octobre à 15 h 00 à Savigny-les-Beaune (21) – Les Dégivreurs

Vous pourrez retrouver toutes les informations concernant ces artistes en consultant les rubriques précédentes du BLOG ou sur le site officiel des Givrés. Et si vous souhaitez réserver des places, les numéros de téléphone des salles d’accueil sont sur le site ou sur les plaquettes-programmes.

BONNE SEMAINE, et à très bientôt pour la suite du programme.

Geo



TITOU nous parle d’humour…

Thierry Jallet, notre humoriste-maison, est fidèle à cette nouvelle édition du Festival !

Titou, on ne peut plus s’en passer ! Il nous colle à la peau ! On nous le réclame à corps et à cris ! Comme Didier Porte ou Stéphane Guillon à France-Inter ! Et je ne sais pas si l’on pourra jamais s’en débarrasser ! Bon ! Mais ce n’est pas encore d’actualité, et tant qu’il nous parlera d’humour, nous lui garderons notre amour…

Titou revient avec une nouvelle version expurgée, peaufinée, purifiée, de la création déjà présentée l’an dernier à l’état brut. Cette création, un peu verte encore en 2009, a été revue et corrigée, amendée, rajeunie, enrichie, repassée sous le peigne fin du metteur en scène, illustrée de ritournelles nouvelles, testée auprès de divers publics d’essai qui lui ont donné l’imprimatur et le BON à « titrer »…

Le titre, justement, ne change pas. C’est toujours : « Tout dans l’plexus  » !

De quoi ça parle ? Vous ne vous souvenez plus ?

Mais de tout un monde « titouanesque », où l’on retrouve avec plaisir sa mère-veilleuse, son père-manent, sa maîtresse-d’école, l’épicière, la tourne-boulante Pénélope, les chevaliers blancs ou noirs selon les épisodes, son copain Bébert, bref, toute une population familière que l’on a l’impression de connaître de façon intime ! Dans son biotope même ! Comme des personnages de B.D. Il ne manque que les odeurs, mais ça viendra ! Et  d’ailleurs, avec un peu d’imagination, on peut déjà les sentir !

Vous pourrez retrouver Titou, cette année, à :

  • Marly-sur-Arroux (71) le mardi 26 octobre à 20h30, avec un « Repas Givré » si vous le souhaitez. (Rés. au 03 85 79 33 16)
  • Saint-Symphorien-des-Bois (71) le vendredi 5 novembre à 20h30
  • Bourbon-Lancy (71) le samedi 6 novembre à 20h30

Il vous attend.

Geo



Juste pour « mémoire » et pour sortir la tête des « pénuries »… !

Pénuries ? Quelles pénuries ? Il n’y a pas de pénuries on vous dit !

Pour maintenir le cap au milieu du « bordel » ambiant, artistes et factotums du festival font des prodiges et des miracles !

Car quand plus rien ne bouge ou presque, trains, bagnoles, bus, métros, avions, (reste bien sûr la solution peu pratique de la trottinette…), respecter le programme et la ponctualité des spectacles devient une véritable gageure ! Surtout dans un festival horizontal à l’échelle de la Bourgogne.

Néfissa, Alberto, Brigitte, les comédiens forains de la Cie Attention Fragile, Noëlle, Mémoires Vives, Titou, Pauline ou encore Marie-France en savent quelque chose ! Mais chacune et chacun met un point d’honneur pour que la marée arrive à l’heure et que personne ne fasse comme Vatel !

Personne ne sait, en revanche, ce qu’il en sera demain, mais, et sauf cas de force majeure, la programmation du festival sera maintenue !

Pour le prouver, voici un bref rappel des spectacles que vous pourrez voir cette semaine :

  • Ce soir, mardi 19 oct. à 20h00 à Cercy-la-Tour (58) : Néfissa Bénouniche dans « S exotiquie S », et à 20h30 à La Clayette (71), Brigitte Carle dans « Rouge Tribu ».
  • Demain, mercredi 20 oct. à 18h00 à Montchanin (71), BISBILLE, un cabaret-spectacle créé par les comédiens forains de la Cie « Attention Fragile », avec la participation des Monchaninois sur un thème on ne peut plus d’actualité, le CONFLIT !Demain encore à 20h30, au Miroir (71), Michèle Bouhet et Jean-Louis Compagnon dans « La Rose de Dublin », et à Saint-Parize-le-Châtel (58), même heure, Néfissa Bénouniche dans « S exotiquie S ».
  • Jeudi 21 octobre à 18h45, oui, à 18h45 à Chenôve (21), Michèle Bouhet et Jean-Louis Compagnon. (La Rose de Dublin)
  • Vendredi 22 octobre à 20h30 à Mâcon (71), « Je Baise les yeux » et « I have a dream » (si vous n’avez pas encore réservé, faites-le très vite !)
  • Samedi 23 octobre à 20h30 à Champagnat (71), Simon Gauthier dans Sources, et à 20h30 à Champignelles (89), Michèle Bouhet et Jean-Louis Compagnon dans « La Rose de Dublin. »

Pour plus de détails, consulter le site officiel du festival, et les articles précédents déjà parus dans ce blog.

En dépit des difficultés rencontrées pour les déplacements, la fréquentation du festival reste très satisfaisante, et un point d’étape sera communiqué la semaine prochaine, juste avant qu’on ne tourne la page pour entrer en novembre.

En attendant, rien ne vous empêche, je suppose, d’écrire et d’envoyer vos commentaires et vos critiques sur la qualité des spectacles présentés, et sur la vie et le contenu de ce BLOG que nous avons voulu attractif et plaisant, avec des photos, des vidéos, et bientôt des dessins.

Alors à très bientôt sur ce BLOG, auquel vous pouvez aussi vous abonner. C’est gratuit !

Geo