Archives du mot-clé Mémoires vives

CONTES GIVRES quatorzième ! CLAP

Le Tigre

CONTES GIVRES – XIV° édition

Le décollage de la XIV° édition de l’automnal et étonnant festival du récit, du conte et de la nouvelle, CONTES GIVRES en BOURGOGNE, est annoncé pour le week-end du samedi 6 au dimanche 7 octobre 2012, à l’aéroport de La Fabrique à Messeugne, célèbre mais cependant introuvable Bourg de Savigny-sur-Grosne (71460), en Saône-et-Loire, pour un vol « long courrier » de 5 semaines à travers la région des Burgondes.

(l’itinéraire sera balisé, bien suivre les flèches pour ne pas perdre la piste du tigre et, à l’arrivée, si vous arrivez…., suivre les instructions affichées pour garer les voitures en file indienne dans le sens indiqué… ! Ah mais !)

Le CLAP du compte à rebours sera donc donné le samedi 6 octobre à 15h00 par le boss de la Tour de Contrôle, le Crieur Public Gérald Rigaud, heure à laquelle tout le peuple des Givrés, anciens et nouveaux, sera accueilli sur le tarmac du « Forum LAGRANGE ».  Une aubade musicale sera alors servie par les musiciens du collectif « Mémoires Vives » d’Anost, des Morvandiaux purs et durs….! Un accueil « personnalisé » sera assuré par les « tigresses et les tigrichons »  des Antipodes, Pauline, Pénélope, Catherine, Delphine, Saskia, Céline, Marie and Marie, Anne, Marie-France, Matthieu, Olivier, Julien, Thierry, Geo etc…,qui conduiront nos invités du ouikende aux multiples « points chauds » du site, points chauds qu’il ne faudra pas rater, sous peine de rester givrés jusqu’à la fin de vos jours…

La première brûlure sera ressentie, évidemment, – à tout seigneur tout honneur -, dans la TANIèRE des APPRENTIGRES ! C’est à dire là où le tigre est né, et où chacun pourra faire réserve d’énergie et avoir la gnaque toute l’année, simplement en « mettant la main à la patte » ! Comme l’ont déjà fait les deux Marie (Galle et Jourdain) qui ont créé la BÊÊÊTE, et qui, tout en douceur, sans nul besoin de fouet ou de petites récompenses à l’hémoglobine, lui ont fait faire tout ce qu’elles voulaient…!  Gageons que la BÊÊÊTE leur obéira encore et encore quand elles lui ordonneront de « se bouger les meules « , afin de pouvoir déambuler autour du pâté de maisons. Ce TIGRE est doux et docile comme un mouton ! Mais attention ! pas question de soumission… ! Un tigre reste un tigre ! Pas besoin de l’exciter ! Comme il est bien nourri par les organisateurs, inutile de lui jeter des petits animaux vivants à l’heure des repas comme cela se pratique habituellement dans les zoos qui ont des petits budgets, surtout en temps de crise… ! (sic)

marie tigremarie tigre 2tigre

SURTOUT NE BLÂME PAS DIEU D’AVOIR CRÉÉ LE TIGRE ; REMERCIE-LE PLUTÔT DE NE PAS LUI AVOIR DONNE d’AILES…

Pour s’immerger ensuite dans cette bulle d’IMAGINAIRE PURE et REGENERATRICE, « un plongeon dans la piscine » s’impose :

– vous pourrez voir d’abord la superbe exposition photographique « LIRE… LIRE », conçue et réalisée par Sylvie Roche et Isabelle Robbe, avec la complicité du « Téâtre Eprouvette » de l’incroyable Jean Bojko, inventeur de l’Epicerie Culturelle !  Et vous aurez alors une fringale insatiable de lecture ! Juré !

pour passer à l’acte, l’accorte bouquiniste de l’opération, Catherine Rizet, vous ouvrira les portes de sa BIBLIOBOUTIQUE, une sorte de Marché aux Puces du livre quoi ! qui proposera (à l’oeil ou à la vente, ça dépendra de l’humeur de Catherine…) maints ouvrages mis à disposition par L’Ecole des Loisirs, les Editions Biotop, le CADA, Fabienne Foilard, Antipodes,… enfin rien que du beau monde si vous voulez m’en croire ! Elle vous parlera peut-être aussi (mais c’est encore un secret, chut ! ) de son super projet de mettre en embuscade, en Saône-et-Loire pour commencer, puis dans toute la région si ça marche, un réseau de « micro-bibliothèques-du-bord-des-routes…. », pour mieux piéger les lecteurs !

– chemin faisant, les visiteurs ne manqueront pas d’admirer le travail des plasticiens de l’Atelier du Coin, ceux de Thierry Montoy, de Céline Thoué, de Saskya Miseur, et de rencontrer sous la Yourte, véritable Salon d’Honneur de cet aéroport rural, (outre la trapéziste Delphine Descombin qui l’a construite),  l’écrivain-comédien Patrick Grégoire dont les lectures publiques sont de véritables gourmandises…

– à propos de gourmandises, les plaisirs du palais et de la langue n’ont pas été oubliés, car la « Piste du Tigre »  n’est pas seulement jonchée d’ossements ; elle comporte aussi quelques reliefs et carcasses encore comestibles, échappés au bec féroce des vautours »; et des pauses sucrées ou salées, pour se sustenter et se désaltérer, sont absolument nécessaires, ces deux fonctions étant non seulement autorisées mais fortement recommandées, soit à l’ABREUVOIR des FAUVES, soit à la TARTINERIE, soit les deux. En l’absence du félin évidemment… 

enfin, pour jubiler de plaisir et se décontracter les zygomatiques, il est conseillé de céder à la tentation du RIRE en prêtant l’oreille à l’humoriste TITOU merveilleux boute-en-train…  si votre chemin croise le sien…, mais surtout en allant voir les deux spectacles de haute volée qui sont à l’affiche, et qui seront présentés par des comédiens hors-normes, rompus au jeu de la commédia-del-arte, sur des textes de l’immense écrivain-comédien italien Dario Fo (prix Nobel de Littérature) :

1 – SAMEDI 6 OCTOBRE à 19h30 au Grand Théâtre : « MYSTERE BOUFFE » par l’incomparable jongleur populaire Alberto Garcia Sanchez,  qui joue des textes de Dario Fo mettant en scène des personnages bouffons sur fond de mystère christique : un jongleur, un fou, des joueurs, un ivrogne, un vilain, croisent un ange, la Vierge Marie, la mort elle-même…

VOTRE ATTENTION SVP ! Il posera surtout LA QUESTION FONDAMENTALE QUI SOUS-TEND et JUSTIFIE en fait l’ouverture de ce FORUM de REFLEXION sur l’importance de l’imaginaire : à quoi servent les artistes ? Quel peut bien être leur rôle dans cette résistance que nous sommes invités à opposer à tout ce qui nous limite, nous contraint, nous écrase ? pour exalter avec eux, qui en sont les chantres, toutes les valeurs de toutes les cultures du monde, et partir ainsi à la recherche du paradis perdu… ?

QUELLE EST LA PLACE DES ARTISTES DANS NOTRE SOCIETE ? QUELS RÔLES PEUVENT-ILS JOUER  ? QUELLES SONT LEURS RESPONSABILITéS PARMI NOUS ? Les artistes sont-ils un levain dans la pâte ? Que cherchent-ils à démontrer ? Sont-ce uniquement des trublions ? des graines de subversion ? des bouffons ? Ou, au contraire, des révélateurs d’idées ? des ferments de civilisations ? des accoucheurs de couleurs ?

Ces questions méritent bien qu’on y réfléchisse, non ? Et puisque nous aurons une « foultitude » d’artistes sous la main, profitons-en, et posons-leur les « bonnes questions » !

QUESTIONS QUI SERONT AUSSI POSéES AU PUBLIC par la journaliste Louise Kolaï, de Radio-Tigre, qui procèdera aux interviews nécessaires avant retransmission ou publication !

DIMANCHE 7 OCTOBRE à 17h00 au Grand Théâtre : « HISTOIRE DU TIGRE » par Benoît Chauleur, comédien et directeur de la Compagnie Chaviro. Une histoire complètement folle qui permet de pousser au maximum ce que Dario Fo a voulu montrer, à savoir l’envie de vivre, le courage, les rapports humains, mais aussi la bêtise, le pouvoir…

Toujours sous l’étiquette IMAGINAIRE et RESISTANCE, une rencontre avec Benoît Chauleur est prévue après la représentation du dimanche 7 octobre à 17h00, pour tenter de « TIGRISER » les spectateurs qui n’auraient pas encore été contaminés !

Et pour rire, et rire encore, écoutons ce que nous dit Dario Fo : 

« Lorsqu’un enfant naît, ses parents s’empressent de le faire rire, en lui faisant des grimaces. Pourquoi ? Parce que au moment où il rit, cela signifie que l’intelligence est née. Il a su distinguer le vrai du faux, le réel de l’imaginaire, la grimace de la menace. Il a su voir au-delà du masque. Le rire libère l’homme de la peur. Tout obscurantisme, tout système de dictature est fondé sur la peur. Alors, RIONS ! « 

Après ces DEUX ECLATS de RIRE, le public pourra enfin vaquer à d’autres occupations : lire, manger, draguer, boire, danser même, car les musiciens nous accompagneront jusqu’au bout ! Jusqu’au bout de la nuit ? On verra, on verra… Ils sont purs et durs ces Morvandiaux, je vous dis ! Et teigneux en plus ! Alors ne vous avisez pas de leur chercher querelle pour des bouts de ficelle, des bouts de chandelle ou une belle infidèle… ! Ils ne le supporteraient pas…. !

Et maintenant, à très très bientôt ! On compte sur vous ? je l’espère !

Geo

Crok’Givrés

Petite musique SNCF : « ATTENTION ! ATTENTION ! Le CROK’GIVRES N° 2012 est annoncé sur le QUAI Givré en direction  de CHEVAGNY-sur-GUYE où la VOIE est LIBRE !

Nous serons ce jour-là le JEUDI 13 SEPTEMBRE, et le Quai sera disponible à partir de 17h30, au Gîte Rural de CHEVAGNY-sur-GUYE.

Et c’est ce jour-là, comme vous l’aurez deviné, que sera dévoilée la PROGRAMMATION de la XIV° édition du désormais célèbre, sans cesser pour autant d’être toujours  automnal et peut-être encore plus étonnant que d’habitude, Festival CONTES GIVRES en BOURGOGNE !

En présence de plusieurs artistes, Marie-France Marbach, directrice de l’événement, épluchera jour après jour un riche calendrier de spectacles neufs en Bourgogne, qui seront présentés :

– au cours de 65 représentations étalées du 6 octobre au 10 novembre 2012,

– par 41 artistes

– sur 62 scènes d’accueil

– dans les QUATRE départements que compte la Région, dont

– 42 en Saône-et-Loire, 11 dans l’Yonne, 8 dans la Nièvre, et 4 en Côte d’Or.

N’oubliez pas, surtout, qu’il s’agit là d’un moment CONVIVIAL, où l’on peut bien sûr papoter, comploter, tricoter, saboter, papillonner, cancaner, jaser, caqueter, commérer, ragoter etc…, donc prendre et apprendre un GRAND BOL de choses revigorantes, mais où l’on peut aussi et surtout bâtir, construire, phosphorer, échanger, rencontrer, échafauder avec tous ceux que l’on a plaisir à revoir, et même les autres…, voire explorer des pistes nouvelles avec des inconnus.

Et tout cela autour de tables biens garnies, évidemment, où chacun aura plaisir à partager et à faire découvrir les spécialités originales et goûteuses qu’il aura pris soin d’apporter.

ETANT ENTENDU QUE L’ASSOCIATION ANTIPODES VEILLERA A CE QUE FLACONS, BOISSONS et GLAçONS NE MANQUENT PAS A L’APPEL !

Alors que tout le réseau GIVRé se mobilise pour faire de ce nouveau CROQUE-GIVRé un moment original, amical et mémorable, et qu’il apporte surtout le TIGRE dont chacun aura besoin cette année pour vaincre toutes les difficultés qui pourront naître au cours du chemin !

Mais, comme chacun sait, le PIRE n’est jamais sûr, car nous saurons offrir le MEILLEUR de nous-mêmes !

Geo

 

Le Collectif « Mémoires Vives » prend la plume…

« Bonjour à vous chers amis et amies aux idées joliment givrées…

Nous souhaitions tous les quatre vous remercier du fond du cœur pour votre engagement, votre gentillesse, votre accompagnement minutieux et attentionné pendant le festival.

Cette expérience fut pour nous une précieuse occasion d’approfondir notre implication dans ce spectacle des « P’tits Paris » que nous aimons beaucoup. Il fut aussi un bel espace ouvert à la transmission de notre parole et de notre pays, qui s’épaissit à chaque nouvelle histoire racontée, et par chaque musique jouée.

Soyez assurés de notre solidarité et de notre attachement à votre action.  Et merci pour les petits moments délicieux que vous avez permis de vivre à des centaines de personnes pendant les Contes Givrés de cette année.

Caroline Darroux, Jean-Luc Debard, Rémy et Simon Guillaumeau.

Les Mémoires Vives sont toujours aussi vives…

Chacun pourra le vérifier le mardi 9 novembre à 20h30 en la salle des Remparts à Charolles (71), où Quatre Bardes Morvandiaux présenteront, pour la 6ème fois consécutive dans le cadre du festival 2010 des Contes Givrés, leur Récital sur les P’TITS PARIS.

Un excellent spectacle qui touche à l’âme même de cette région de Bourgogne, puisque qu’elle fut « Pays d’Accueil » pour un certain nombre de ces enfants orphelins ou abandonnés, placés par l’Administration dans des familles volontaires.

Ce regard sur une histoire proche, à la fois dans le temps et dans l’espace, ne peut qu’être salutaire pour tous ceux qui souhaitent connaître les conditions dans lesquelles ces enfants étaient traités : bonnes ou mauvaises selon les familles…

Certaines agissant par compassion ou pour manifester leur solidarité, d’autres par intérêt pour disposer ainsi d’une main-d’œuvre soumise et bon marché…

Les uns et les autres se souviennent, témoignent, avec des paroles souvent poignantes, de ce que furent leurs premières jeunes années.

L’Association MEMOIRES VIVES du MORVAN a recueilli et conservés certains ces témoignages pour garder trace d’une mémoire qui tend aujourd’hui à s’effacer.

Or il ne faut pas, justement, qu’elle s’efface, et il est temps d’aller rafraîchir ses souvenirs en prêtant l’oreille à ce qu’ont à nous dire, à ce propos, ces Bardes du Morvan.

Donc rendez-vous à Charolles, salle des Remparts, le mardi 9 novembre à 20h30.

La prochaine Charrette du festival est annoncée…

Pour le meilleur ou pour le pire, nous avons déjà fait monter, de gré ou de force, dans la prochaine Charrette du festival :

– le Collectif « Mémoires Vives« , attendu à Pouilloux (71) le mercredi 27 octobre à 20h30, et à Moulins-Engilbert (58) le vendredi 29 octobre à 20h30

– le clown de théâtre burlesque « Amédée Bricolo« , attendu à Saint-Julien-du-Sault (89) le vendredi 29 octobre à 20h30

– le groupe des « Dégivreurs » attendu à Savigny-les-Beaune (21) le dimanche 31 octobre à 15h00

– le guitariste de blues « Jack Bon » attendu à Sanvignes-les-Mines (71) le mardi 2 novembre à 20h30

– et la conteuse « Marie-France Marbach » attendue à Avallon (89) le mardi 2 novembre à 19h00

Les actes d’accusation de tous ces condamnés à entrer en scène dans les tous prochains jours ont déjà été publiés antérieurement sur le Blog du Festival. Et, sauf grâce exceptionnelle, ils passeront tous à la « casserole » sous vos yeux !!!

Ne manquez surtout pas tous ces concentrés d’adrénaline ! Comme dans la cage aux lions, ils seront sublimes ! Et les plus chanceux d’entre vous pourront même emporter les oreilles et….. le reste ! A conserver au congélateur jusqu’à la XIII° édition, of course !

Bonne continuation sur les routes du festival, pleines d’heureuses et d’étonnantes surprises.

Geo

Au Menu du Festival cette semaine…

  • Dimanche 24 octobre à 15 h 00 à Dompierre-les-Ormes (71) : Simon Gauthier

  • Dimanche 24 octobre à 15 h 00 à Alligny-en-Morvan (58) : M. Bouhet et J.Louis Compagnon

  • Lundi 25 octobre à 20 h 30 à La Roche Vineuse (71) : Simon Gauthier

  • Mardi 26 octobre à 20 h 30 à Iguerande (71) : Simon Gauthier

  • Mardi 26 octobre à 20 h 30 à Marly-sur-Arroux (71) : Titou

  • Mercredi 27 octobre à 20 h 30 à Saint-Léger Vauban (89) : Simon Gauthier

  • Mercredi 27 octobre à 20 h 30 à Pouilloux (71) : Mémoires Vives

  • Vendredi 29 octobre à 20 h 30 à Moulins-Engilbert (58) – Mémoires Vives

  • Vendredi 29 octobre à 20 h 30 à Saint-Julien-du-Sault (89) – Amédée Bricolo

  • Dimanche 31 octobre à 15 h 00 à Savigny-les-Beaune (21) – Les Dégivreurs

Vous pourrez retrouver toutes les informations concernant ces artistes en consultant les rubriques précédentes du BLOG ou sur le site officiel des Givrés. Et si vous souhaitez réserver des places, les numéros de téléphone des salles d’accueil sont sur le site ou sur les plaquettes-programmes.

BONNE SEMAINE, et à très bientôt pour la suite du programme.

Geo



Juste pour « mémoire » et pour sortir la tête des « pénuries »… !

Pénuries ? Quelles pénuries ? Il n’y a pas de pénuries on vous dit !

Pour maintenir le cap au milieu du « bordel » ambiant, artistes et factotums du festival font des prodiges et des miracles !

Car quand plus rien ne bouge ou presque, trains, bagnoles, bus, métros, avions, (reste bien sûr la solution peu pratique de la trottinette…), respecter le programme et la ponctualité des spectacles devient une véritable gageure ! Surtout dans un festival horizontal à l’échelle de la Bourgogne.

Néfissa, Alberto, Brigitte, les comédiens forains de la Cie Attention Fragile, Noëlle, Mémoires Vives, Titou, Pauline ou encore Marie-France en savent quelque chose ! Mais chacune et chacun met un point d’honneur pour que la marée arrive à l’heure et que personne ne fasse comme Vatel !

Personne ne sait, en revanche, ce qu’il en sera demain, mais, et sauf cas de force majeure, la programmation du festival sera maintenue !

Pour le prouver, voici un bref rappel des spectacles que vous pourrez voir cette semaine :

  • Ce soir, mardi 19 oct. à 20h00 à Cercy-la-Tour (58) : Néfissa Bénouniche dans « S exotiquie S », et à 20h30 à La Clayette (71), Brigitte Carle dans « Rouge Tribu ».
  • Demain, mercredi 20 oct. à 18h00 à Montchanin (71), BISBILLE, un cabaret-spectacle créé par les comédiens forains de la Cie « Attention Fragile », avec la participation des Monchaninois sur un thème on ne peut plus d’actualité, le CONFLIT !Demain encore à 20h30, au Miroir (71), Michèle Bouhet et Jean-Louis Compagnon dans « La Rose de Dublin », et à Saint-Parize-le-Châtel (58), même heure, Néfissa Bénouniche dans « S exotiquie S ».
  • Jeudi 21 octobre à 18h45, oui, à 18h45 à Chenôve (21), Michèle Bouhet et Jean-Louis Compagnon. (La Rose de Dublin)
  • Vendredi 22 octobre à 20h30 à Mâcon (71), « Je Baise les yeux » et « I have a dream » (si vous n’avez pas encore réservé, faites-le très vite !)
  • Samedi 23 octobre à 20h30 à Champagnat (71), Simon Gauthier dans Sources, et à 20h30 à Champignelles (89), Michèle Bouhet et Jean-Louis Compagnon dans « La Rose de Dublin. »

Pour plus de détails, consulter le site officiel du festival, et les articles précédents déjà parus dans ce blog.

En dépit des difficultés rencontrées pour les déplacements, la fréquentation du festival reste très satisfaisante, et un point d’étape sera communiqué la semaine prochaine, juste avant qu’on ne tourne la page pour entrer en novembre.

En attendant, rien ne vous empêche, je suppose, d’écrire et d’envoyer vos commentaires et vos critiques sur la qualité des spectacles présentés, et sur la vie et le contenu de ce BLOG que nous avons voulu attractif et plaisant, avec des photos, des vidéos, et bientôt des dessins.

Alors à très bientôt sur ce BLOG, auquel vous pouvez aussi vous abonner. C’est gratuit !

Geo

Mémoires Vives

Jean-Luc est conteur par transmission familiale dans la langue chantante de son enfance morvandelle. Caroline, jeune et sémillante ethnologue, restitue avec fraîcheur chants et récits collectés. Rémi et Simon Guillaumeau les accompagnent, passeurs de musique entre vielle et guitare, tradition et création.

Les P’tits Paris, nos frères et soeurs de lait
Chronique « sans famille » – Tout public + de 12 ans

« Le maître d’école avait demandé d’écrire une petite rédaction, chaque élève devant décrire sa maison (…) ; il s’est trouvé que ma description était, selon la maître d’école, la plus jolie. Il l’a lue à haute voix et tout le monde s’est moqué de moi en disant : « mais c’est pas sa maison, c’est un enfant trouvé », et alors il y a eu un tel vide, un tel abaissement, j’étais immédiatement tellement étranger… » Jean Genet.

  • samedi 16 octobre, 18h00 – Dommartin-les-Cuiseaux (71)
  • dimanche 17 octobre, 15h00 – Tamnay-en-Bazois (58)
  • mercredi 27 octobre, 20h30 – Pouilloux (71)
  • vendredi 29 octobre, 20h30 – Moulins Engilbert (58)
  • mardi 9 novembre, 20h30 – Charolles (71)

Tous les détails sur le site officiel des Givrés

———————-
L’Association des Langues de Bourgogne présidée par l’écrivain et conteur Pierre Léger a tenu sa première assemblée générale après sa création en septembre 2009, vendredi 17 avril à la Maison du Patrimoine Oral de Bourgogne à Anost (71) dans le Morvan.
Elle s’est terminée par une Vôeillie au cours de laquelle « chantous, contous et… mentous » ont enchaîné chansons et histoires.
Cette vidéo de dix minutes restitue quelques moments de cette soirée. On peut voir des extraits des interventions de Pierre Léger, Jean-Luc Debard (président de la MPO) et Caroline Darroux (universitaire, conteuse, musicienne et chanteuse).