Archives du mot-clé jourdain

MONTCEAU en POLE-POSITION !

Imaginaire et RŽsistance 2013Dans le cadre du Festival « CONTES GIVRES », le Collège JEAN-MOULIN s’est jeté à corps perdu, les 9 et 10 novembre dernier, dans le torrent aussi turbide qu’impétueux libéré par Antipodes sous le nom « Imaginaire et  Résistance ».

Continuer la lecture de MONTCEAU en POLE-POSITION ! 

XV° Edition du FESTIVAL CONTES GIVRES de BOURGOGNE

tampon 2013EN BREF

La XV° édition du Festival « CONTES GIVRES en BOURGOGNE » est programmée du 5 OCTOBRE au 15 NOVEMBRE 2013, et comptera 70 représentations, dont 49 en Saône-et-Loire, 11 dans l’Yonne, 7 dans la Nièvre et 3 en Côte d’Or.

Les artistes engagés (49 professionnels intermittents du spectacle) seront accueillis sur 63 scènes, et accompagnés in-situ par les animateurs de l’association ANTIPODES qui organise ce Festival, sous la Direction Artistique de la conteuse Marie-France Marbach.

Une présentation officielle de cet événement aura lieu le JEUDI 19 septembre à partir de 17h30 au Gîte Rural de Chevagny-sur-Guye en Saône-et-Loire (71220), en présence de plusieurs artistes programmés d’une part, des représentants des structures d’accueil d’autre part, à qui seront alors remis tous les documents d’information nécessaires à la communication.

Sont bien sûr invités à ce rendez-vous convivial autour de tables garnies, tous les partenaires de PRESSE qui relaient habituellement la manifestation, tous les partenaires, institutionnels ou privés, qui apportent leur soutien au Festival, et toutes les bouches qui peuvent alimenter le BUZZ et donner de « la turbitude à la turbidité de tous les courants qui tourbillonnent autour des paroles givrées du grand RADIO-TROTTOIR » de l’événement. On en parle déjà dans LANDERNAU, c’est dire…

La Directrice du Festival, Marie-France Marbach saisira cette occasion pour présenter également les moments « forts et phares »  de l’opération « IMAGINAIRE et RÉSISTANCE« , véritable givrosphère  programmée les samedi 9 et dimanche 10 novembre 2013 au Collège Jean-Moulin de Montceau-les-Mines, avec pas moins de 14 ATELIERS et SPECTACLES étonnants, divers, inédits, insolents, accrocheurs et provocateurs pour interroger l’imaginaire et découvrir ensemble les plages de résistance qu’il peut apporter dans nos vies et dans la société.

Ne manquez pas surtout ce rendez-vous important avec une pléiade d’artistes, de journalistes, d’élus et de militants de l’agitation culturelle sur notre territoire, d’abord bourguignon bien sûr, mais aussi au-delà des murs…

Une bonne façon d’entrer de PLAIN-PIED, et même d’un BON PIED dans la nouvelle saison, d’une manière forte, audacieuse, dynamique, optimiste et « sportive », en faisant UN GRAND BOND EN AVANT…. !

Geo

Abakar Adam Abaye

Le conteur Tchadien Abakar Adam Abaye,  présentera un spectacle intitulé “Le Troisième Œil”

  • lundi 8 novembre, 20h30 – Digoin (71)
  • mardi 9 novembre, 20h30 – Dijon (21)
  • mercredi 10 novembre, 20h30 – Le Creusot (71)

Attention : Ce spectacle remplace celui du comédien guinéen Ibrahima Bah dit Ibro, qui a du être annulé en raison de la situation actuelle de l’intéressé. (voir à ce sujet la rubrique « La parole bâillonnée« )

Abakar Adam Abaye est un compagnon de scène de Myriam Pellicane avec laquelle il s’est déjà produit en maintes occasions.

« Abaye, c’est un fantôme de la brousse qui rôde dans les rues des villes, la tradition réincarnée et toujours vivante de la parole ancienne dans le sang neuf de l’Afrique, c’est le regard simple et tranquille d’un enfant qui joue avec un bout de bois au milieu des bombes, un éclat de rire carnassier et plein d’amour à la violence de notre temps, un chien jaune qui jappe en chantant au beau milieu d’un troupeau d’automobiles, une gourde d’eau dans le désert. L’enfant noir prend la parole et nous raconte des choses. » Voila ce que dit de lui Dan Mariotte.

Et voici ce qu’en dit Eric Premel (Frontal) – : « Partisan d’une certaine théâtralisation, il est de l’espèce de la clameur, de l’éclat de rire, maniant les dires pour questionner, interroger, agir, posséder le désir de vivre. Abakar, fils de l’homme, artisan, généreux, artiste de rue, de tête, de mémoire, de chemins, fait de son métier un engagement, un miroir social, comme saltimbanque des coutumes, des relations humaines et communautaires. Gitan d’Afrique, faiseur de liens, l’Enfant Noir est une clef, pour ouvrir toutes les serrures, mentales, géographiques, culturelles, relationnelles, historiques, d’amertume ou de reconnaissance. »

Tous les détails sont sur le site officiel des Givrés

——————–

Abakar Adam nous raconte l’histoire de Madame La Poule….

Ilka Schönbein, La Vieille et la Bête – Le 11 novembre à St Vallier (71)

Vous vous souvenez de « Faim de Loup » ? Le Petit Chaperon Rouge devenu blanc ? C’était l’an dernier avec une marionnettiste complètement givrée, Laurie Cannac. Sa commère ne l’est pas moins, sinon plus encore. Elle a pour nom Ilka Schönbein, un nom qui révolutionne l’art de la « marionnette qui danse », et qui fait exploser ses mises en scènes en les métamorphosant en permanence. Après l’élève surdouée, le festival a donc invité le maître avec sa dernière création.

de, par et avec Ilka Schonbein
Alexandra Lupidi, musicienne
Simone Decloedt, régie générale
Anja Schimanski : régie lumière.

La Vieille et la Bête – Tout public + de 9 ans

Tout est parti d’une histoire étrange, raconte Ilka : « Un jour en me promenant au bord d’une rivière, j’ai repêché un petit âne qui luttait pour ne pas couler. Je l’ai emmené chez moi pour l’essuyer, et il m’a avoué que sa mère était une reine qui, ne voulant pas d’un âne comme rejeton, l’avait repoussé à l’eau. Que faire avec ce nouveau compagnon ? Ma foi, je l’ai intégré dans mon équipe et, avec un peu de paille, quelques pommes et la trépidante musicienne Alexandra Lupidi, j’ai créé ce spectacle. » Un spectacle où le rêve se mélange à la réalité, et où la bête prend possession du corps d’Ilka. Et vous verrez, ce n’est pas qu’une illusion.

  • jeudi 11 novembre, 16h00 – Saint-Vallier (71)

Plus de détails sur le site officiel des Givrés

———————

Ce qu’on dit d’elle sur Fluctuat.net

Myriam Pellicane, Mardi 5 octobre à 20h30 au Lycée Lamartine à Mâcon

Hyène – Tout public + de 14 ans

Le Festival fait confiance à « la Pellicane » qui elle-même fait confiance à l’esprit et au corps de la hyène pour raconter le monde « ça parle des êtres humains, ça met le doigt sur leurs peurs, leur conformisme, leur sentiment de supériorité, leurs afflictions. Ça donne envie d’être libre. »

Les dates et les lieux

•    mardi 5 octobre, 20h30 – Mâcon (71)
•    mercredi 6 octobre, 20h30 – La Chapelle de Bragny (71)
•    jeudi 7 octobre, 20h30 – Gueugnon (71)

Plus de détails sur le site officiel du Festival


——————————————————————

Lors du Festival, Myriam Pellicane nous présentera Hyène, son nouveau spectacle ; mais pour vous donner un avant goût de son travail, voici une video de « Monstres »…

Simon Gauthier, Conteur à scie

Simon Gauthier fait chanter n’importe quelle lame en fer blanc, de l’égoïne branchée au pylône verglacé. Avec ses mots, son corps, sa voix, ce conteur québécois se transforme pour incarner les différents personnages de ses récits et planter un décor fictif dans le plus grand théâtre du monde : l’imaginaire.

Source(s)
Bidondeau – Tout public + de 12 ans

« L’abondance crée l’ignorance, la rareté crée l’importance. » Un meunier possédé par le génie de l’invention, des personnage égarés en plein naufrage climatique, une sourcière magicienne, des barques échouées, des rames brisées, des pas dans le sable à l’assaut du grand château d’eau.

  • samedi 23 octobre, 20h30 – Champagnat (71)
  • dimanche 24 octobre, 15h00 – Dompierre-les-Ormes (71)
  • lundi 25 octobre, 20h30 – La Roche Vineuse (71)
  • mardi 26 octobre, 20h30 – Iguerande (71)
  • mercredi 27 octobre, 20h30 – Saint-Léger-Vauban (89)

Plus de détails sur le site officiel des Givrés

——————–

Spectacle Sources

Michèle Bouhet & Jean-Louis Compagnon, Cie de la Trace

Michèle est une femme emportée par la passion, chercheuse insatiable, beau brin de voix et petits pas de danse. Jean-Louis aime les mots qui chantent, la musique qui parle, les sons qui sonnent. C’est simple et exigeant, comme un repas de fête que l’on goûte avec un plaisir innocent, sans jamais se demander pourquoi on l’aime.

La Rose de Dublin
Zoom sur une place de village – Tout public + de 12 ans

Une place de village tout ce qu’il y a de plus courant : le banc des vieux et le banc des vieilles. Un couple d’anglais qui débarque sur un tandem, un marin aux yeux embrumés, un facteur amoureux, une femme à la main verte et La Rose de Dublin.Le conte s’affole, le rythme s’accélère, l’histoire bascule, bouscule les habitudes et les vieux s’envolent. Le public n’a plus pied.

  • mercredi 20 octobre, 20h30 – Le Miroir (71)
  • jeudi 21 octobre, 18h45 – Chenôve (21)
  • samedi 23 octobre, 20h30 – Champignelles (89)
  • dimanche 24 octobre, 15h00 – Alligny-en-Morvan (58)

Brigitte Carle, Cie Artem

Brigitte Carle est comédienne, metteur en scène, elle voyage régulièrement au Yémen depuis 2005. Ces séjours sont l’occasion de rencontres d’exception, d’échanges et de confidences avec des jeunes gens qui vivent à l’heure d’internet et à l’horloge des traditions tribales, une cohabitation souvent douloureuse avec des rêves impossibles.

Jean-Marc Pidoux & Colin Larceles – Musiciens de l’Emigrant

Guitares acoustiques, électriques, percus et samples s’inspirent librement de l’oud traditionnel. Récits à plusieurs voix, échos et reprises acoustiques participent à la mise en voix du texte à la manière d’un choeur parlé.

Rouge Tribu

Récit amplifié pour musique actuelle – tout public + de 13 ans

« Sanaa 2008 . C’est l’histoire de Rosée et Nasser. Ils sont yéménites. Ils sont jeunes, jeunes et dorés, ils sont entre le fil blanc et le fil noir, entre le marteau et l’enclume. Ils sont les descendants de Qahtan, de Saba et d’Himayr. Ils sont victimes et bourreaux. Ils sont la fierté et l’humiliation, la noblesse et la soumission, le courage et la peur, le cri et le silence. Ils sont deux histoires qui se répondent et se confondent, ils sont deux chants, deux enfants de rêve et de frustration, ils sont la même histoire, le même sacrifice, ils sont offerts pour que vivent la Tribu ». Brigitte Carle

  • mardi 19 octobre, 20h30 La Clayette (71)

Tous les détails et réservations sur le site officiel des Givrés

Les Dégivreurs, Libres comme l’air

Si tu rencontres quelqu’un qui porte des plumes, c’est soit un oiseau, soit un Indien, soit un Dégivreur. Les Dégivreurs s’adonnent à la pratique amateur du conte et prennent leur envol en bandes. Comme une nuée de moineaux !

Oiseau vole !
Histoires d’ailes – tout public + de 7 ans

L’oiseau vole, marche, nage. Il fait le lien entre l’air, la terre et l’eau. L’imaginaire lui a offert le feu. Il est omniprésent dans la sphère sacrée et la sphère profane de l’humanité. Alors pigeon vole ? Tel Nils Holgersen, laissez-vous enlever dans les airs par l’oiseau du conte et atterrissez en douceur à Savigny-les-Beaune.

  • dimanche 31 octobre, 15h00 – Savigny-les-Beaune (21)

Tous les détails sur le site officiel des Givrés

—————————————-

Noëlle Renault, Accoucheuse de l’intime

En réalisant son arbre généalogique, elle devient par hasard « historienne passionnée par la vie des nourrices ». Depuis 30 ans, elle a publié 7 ouvrages sur le sujet.

Les nourrices du Morvan
Les mamelles du progrès – Tout public + de 12 ans

« A cette époque, la jeune femme morvandelle travaillait dur. Elle vivait avec sa belle-famille dans une chaumière. Elle obéissait à sa belle-mère et sa journée était rythmée par les tâches ménagères. Alors lorsqu’elles eurent l’opportunité de devenir « nourrices sur lieu » elles comprirent vite qu’une autre vie s’ouvraient à elles ».

Noëlle Renault conte avec verve et enthousiasme l’histoire de ces femmes qui ont énormément contribué à l’évolution de leur pays lors de leur retour.

  • jeudi 14 octobre, 18h30 – Le Creusot (71)
  • samedi 16 octobre, 18h00 – Dommartin-les-Cuiseaux (71)

Tous les détails sur le site officiel des Givrés

——————————

Un peu de culture pour bien comprendre…

De tout temps, le Morvan a été regardé comme la terre de lait par excellence. Déjà les Romains rapportaient que les Gauloises de Bibracte trempaient leurs seins dans une fontaine du mont Beuvray pour obtenir en quantité le lait qui nourrirait leurs enfants. Lire la suite sur Le Bien Public

A découvrir aussi sur France 3 Bourgogne – Franche Comte

http://bourgogne-franche-comte.france3.fr/emissions/documentaires/histoire/25804321-fr.php