Archives du mot-clé jack bon

Jack Bon, le blues, le blues, le blues….

Autodidacte, Jack Bon est initié au chant et à la guitare par les “riffs“ et le “feeling”  de ses maîtres (les groupes anglais des Sixties, le Chicago blues,  Jimi Hendrix, Bob Dylan). Il tire sa réputation du groupe GANAFOUL, figure mythique des seventies, dont il était le guitariste-chanteur-auteur-compositeur.

Voici comment l’Encyclopédie du rock français résume cet épisode décisif :  “Les trois Ganafoul réussirent un coup de maître avec leur premier album Saturday  Night paru en 1977. Rock simple, mais mélodique et puissant, Ganafoul était un power-trio qui prenait toute sa dimension au cours de vibrants concerts…”.

6 albums avec « GANAFOUL », tournées en France, Italie, Suisse, Espagne, Belgique, Allemagne.  Festivals à Orange, à Lyon-Fourvière, à l’Olympia, au Printemps de Bourges.  D’importantes « 1ères parties » : AC/DC, Iron Maiden, Boomtown Rats, Télévision.

En 1982 après 8 ans d’existence et des centaines de concerts le groupe se sépare ; Jack Bon rebondit à travers des rencontres avec d’autres musiciens et  de nouveaux projets musicaux. L’aventure continue.

Pour mieux connaître Jack Bon :

ABC Blues & Soul

A propos de Blues Boom

Mixed Blues

Jack Bon sera dimanche 7 novembre à Sampigny-les-Maranges et le 8 novembre à Tonnerre

Mais qu’est-ce qu’on peut bien faire un dimanche 7 novembre à 18h00 à Sampigny-les-Maranges (71) ?

Eh bien se dire qu’on va à Sampigny-le-Dimanche pour voir et écouter Jack BON par exemple, ce blanc qui blues, et qui joue avec sa gratte tout en chantant l’Histoire du Blues. Ca en fait des choses à faire !

Sans compter qu’on peut aussi dîner sur in-situ après le concert, en réservant cependant sa place au 03 85 91 12 99

Si vous manquez cette opportunité, vous pourrez encore voir Jack BON le lundi 8 novembre à 19h30 à Tonnerre (89) dans les mêmes conditions, mais en réservant cette fois votre repas au 03 86 55 03 82.

Pour en savoir plus sur Jack BON et son bourdon du blues, se reporter à un texte antérieur sur ce blog.


le blanc qui blues a le bourdon du festival….

Jack BON a le bourdon ! Le bourdon du festival ! Attention ! ce n’est pas le festival qui lui donne le bourdon ! Il ne faut pas tout confondre et tout comprendre à l’envers !

Au contraire, c’est d’avoir du prendre de la distance et marquer un break pour des raisons de programmation qu’il a chopé le bourdon ! Pour tout dire, il est en état de manque, quoi ! Du coup, ça lui a collé le blues !

A nous aussi Jack !

On ne t’a vu qu’une fois, mais tu nous manques déjà !

Alors pour se requinquer un peu, Jack amorce quickly un come back to the festival ! It’s good, very good !

Un come back en Saône-et-Loire before (à Sanvignes-les-Mines le mardi 2 novembre à 20h30, et à Sampigny-les-Maranges le dimanche 7 novembre à 18h00 avec repas). Et dans l’Yonne after (à Tonnerre le lundi 8 novembre à 19h30 avec repas).

Conseil du PDG (Petit Débrouillard Givré) : pour les repas, il est prudent de réserver dès maintenant  !

En fait, Jack BON, le « Blanc qui Blues », joue de la guitare ! C’est un excellent guitariste ! Mais ce n’est pas tout : il est chanteur de blues aussi. Un chanteur vous qui prend aux tripes quand il blues !

Car il blues, Jack Bon ! C’est même « LE BLANC qui BLUES » !

Mais ce n’est pas tout : en plus, il raconte Jack Bon ! Il raconte l’histoire du blues et des histoires de blues ! Comme ça, l’air de rien, entre deux chansons, en faisant mine de chercher un accord…

Et mine de rien, on en apprend des choses avec Jack Bon ! Sans se prendre la tête ! On écoute, on bat la mesure du pied, et on le suit là-bas, aux Amériques, dans les champs de coton, le long des lignes de chemin de fer, ou même dans les usines d’automobiles !

Et si, insidieusement, le blues vous gagne aussi, ce n’est pas pour très longtemps, car le rythme de l’artiste est tonique, et il sait vite revenir au jazz, Jack Bon ! On aime ! Et on l’aime !

Avec sa gratte, son look de vieux loup de mer, son regard malicieux, ses secrets de taverne, il sait se faire aimer, Jack Bon !

Et quand il plaque ses derniers accords, on en voudrait encore, et encore, et encore… On aimerait passer la nuit entière à l’écouter, chanter et raconter ses histoires de blues !

Surtout, ne vous laissez pas prendre au charme du crooner ! Car il sait qu’il plaît, Jack Bon ! Rien n’est factice chez lui ! Il est authentique et sans concession ! Et c’est là que réside le danger, le fameux et le célèbre coup de blues !

Mais les Givrés n’ont pas peur des coups. Qu’ils soient de blues, du lapin, de l’étrier, de barre, de foudre ou même du Père François ! Ils n’ont peur de rien je vous dis ! Et s’ils risquent l’état de manque qui suit inévitablement une rencontre avec Jack BON, et bien ils iront quand même voir et revoir Jack BON ! Qu’ils le veuillent ou non !

Parce que le blues du « Blanc qui Blues », c’est tellement blues que c’en est trop bon !

Alors ? Voulez-vous « blueser » avec nous ?


La prochaine Charrette du festival est annoncée…

Pour le meilleur ou pour le pire, nous avons déjà fait monter, de gré ou de force, dans la prochaine Charrette du festival :

– le Collectif « Mémoires Vives« , attendu à Pouilloux (71) le mercredi 27 octobre à 20h30, et à Moulins-Engilbert (58) le vendredi 29 octobre à 20h30

– le clown de théâtre burlesque « Amédée Bricolo« , attendu à Saint-Julien-du-Sault (89) le vendredi 29 octobre à 20h30

– le groupe des « Dégivreurs » attendu à Savigny-les-Beaune (21) le dimanche 31 octobre à 15h00

– le guitariste de blues « Jack Bon » attendu à Sanvignes-les-Mines (71) le mardi 2 novembre à 20h30

– et la conteuse « Marie-France Marbach » attendue à Avallon (89) le mardi 2 novembre à 19h00

Les actes d’accusation de tous ces condamnés à entrer en scène dans les tous prochains jours ont déjà été publiés antérieurement sur le Blog du Festival. Et, sauf grâce exceptionnelle, ils passeront tous à la « casserole » sous vos yeux !!!

Ne manquez surtout pas tous ces concentrés d’adrénaline ! Comme dans la cage aux lions, ils seront sublimes ! Et les plus chanceux d’entre vous pourront même emporter les oreilles et….. le reste ! A conserver au congélateur jusqu’à la XIII° édition, of course !

Bonne continuation sur les routes du festival, pleines d’heureuses et d’étonnantes surprises.

Geo

Jack BON, le Blanc qui BLUES…

Faut-il qu’il ait le blues, Jack BON, pour chanter en noir et blanc !

Mais non ! Il n’a pas le Blues du tout Jack BON ! Il est très content au contraire, car ça lui permet de parler d’un sujet qui le passionne : la complainte musicale de tous les esclaves noirs embarqués de force au siècle dernier pour travailler dans les champs de coton du Mississipi !

Ceux qu’on appelait les « blue devils », ou les « diables bleus » aux « idées noires »… Ceux-là n’ont jamais été « invités » à rentrer chez eux par charters entiers ! Alors ils chantaient la terre natale, la liberté perdue, le désespoir de l’exil, et parfois leur fureur de vivre dans les fers !

Cette « résistance culturelle » leur a permis de traverser les heures troubles de leur histoire, et c’est à partir de quelques notes de musique qu’ils ont reconquis le monde et redoré leur image !

C’est ce « blues-là » que veut chanter Jack BON à son tour, et les Givrés avec lui, pour dire à tous les exilés, à tous les immigrés, à tous les passagers de l’espoir, à tous « les roms et autres gens du voyage » qu’il n’y a pas de malédiction ni de fatalité ! Il n’y a que des forces à vaincre ! Et que la culture d’un peuple est la meilleure arme pour entrer en résistance et gagner ce combat.

Mais Jack BON, c’est aussi un grand de la musique : chanteur-guitariste de « GANAFOUL », power trio qui entre dans la légende avec 6 albums chargés de blues, de boogie et d’électricité. Après la rupture du groupe, il part à l’aventure en solo et enregistre 5 albums dont « Mixed Blues » et « Live and acoustic ».

Il parcourt dès lors les festivals, médiathèques, établissements scolaires, pour transmettre sa passion de la musique afro-américaine avec « Blues Boom », une conférence-concert sur l’histoire du blues. En alternance avec le récit, il interprète à la guitare et au chant des blues représentatifs des différentes époques, des divers thèmes, artistes et styles.

Pourquoi introduire de la musique dans un festival de paroles ? Venez voir et entendre Jack BON, et cette question vous paraîtra alors complètement saugrenue !

Il sera demain, samedi 9 octobre à Saint-Julien-de-Civry (71), puis :

  • dimanche 10 octobre, 15h00 à Ménessaire (21)
  • mardi 2 novembre, 20h30 à Sanvignes-les-Mines (71)
  • dimanche 7 novembre, 18h30 à Sampigny-les-Maranges (71)
  • lundi 8 novembre, 19h30 à Tonnerre (89)
Tous les détails pour les réservations et les lieux sont sur le site officiel des Givrés

———————-

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore comme pour ceux qui l’aiment déjà, voici une belle reprise de Bullfrog Blues


Jack Bon, le Blanc qui blues

Blues Boom

Sur la route – Tout public + de 12 ans

Jack Bon chante, bat la mesure, raconte, vibre, plaque un accord, donne généreusement corps et voix à l’épopée humaine du blues.

Chaque histoire annonce un blues, chaque blues entame un nouvel épisode musical au gré des bouleversements sociaux qui agitent l’Amérique, de l’esclavage à nos jours.

Retrouvez Jack Bon aux dates et lieux suivants :

  • samedi 9 octobre, 20h30 – Saint-Julien-de-Civry (71)
  • dimanche 10 octobre, 15h00 – Ménessaire (21)
  • mardi 2 novembre, 20h30 – Sanvignes-les-Mines (71)
  • dimanche 7 novembre, 18h30 – Sampigny-les-Maranges (71)
  • lundi 8 novembre, 19h30 – Tonnerre (89)

Plus de détails sur le site officiel des Givrés

————————————