Archives du mot-clé ILKA SCHÖNBEIN

Commentaires sur Ilka Schönbein et Amédée Bricolo

Commentaires communiqués par Martine Guestault, Médiathèque de Mâcon

 » J’ai beaucoup apprécié les spectacles d’Amédée Bricolo et d’Ilka Schönbein dans des styles très différents. Pour Amédée, j’ai rencontré une véritable performance d’acteur, une mise en scène qui tenait en haleine, malgré des textes « costauds » mais très littéraires, tragicomiques, et qu’on a envie de lire ou de relire. J’ai été subjuguée de voir que même les enfants n’avaient pas bougé, et je pense que ça venait vraiment de la présence d’Amédée qui a su tenir son public, loin de toute facilité. On était loin de la démagogie pourtant, et personne ne s’y est trompé.

Pour Ilka, on a aussi découvert une très forte personnalité, et une innovation rare, de celles que l’on n’oublie pas !

Un grand merci à ces acteurs de talent qui nous font passer des moments inoubliables, et qui ne sont pas encore suffisamment connus.

Heureusement que le Festival des Contes Givrés est là. Il nous reste indispensable. Longue vie à lui ! »

Martine Guestault – Médiathèque de Mâcon

Ilka Schönbein, Métamorphoses

Originaire de Darmstadt, Ilka Schönbein s’est formée à la danse eurythmique de Rudolph Steiner qui prône l’alliance de l’âme et du geste plutôt que l’effort et la technique. Puis elle a étudié avec le marionnettiste Albrecht Roser à Stuttgart. Elle a ensuite tourné une dizaine d’années avec d’autres compagnies avant de se lancer sur les routes avec ses propres spectacles. Son spectacle Métamorphoses a été créé pour la rue, pour toucher tous les publics. Puis, sans abandonner la rue, Ilka Schönbein a accepté d’adapter son spectacle aux scènes de théâtre en y ajoutant un deuxième personnage. Chaque fois, Ilka Schönbein a crée une nouvelle variante – avec sa dernière partenaire elle en a même fait deux.

Métamorphoses devenu Métamorphoses des Métamorphoses, a ainsi connu cinq versions dont la tonalité évoluait d’un humour acide, si typique pour l’Europe centrale, vers une vision intensément noire du monde, et l’accent passait de la marionnette au mime puis à la danse pour aboutir à un équilibre entre tous ces moyens d’expression. Le Roi Grenouille lui a donné l’occasion de revenir au public d’enfants avec bonheur. Créée en en mai 1998, cette pièce a connu deux versions avant d’être reprise en 2005 sous le titre Roi Grenouille III. Créé en 2003, Le Voyage d’hiver s’inspire de l’oeuvre de Franz Schubert et de Wilhelm Müller (source Art et Création)


ILKA SCHÖNBEIN
envoyé par MickeyKuyo. – Découvrez plus de vidéos créatives.

Ilka Schönbein ovationnée debout à St. Vallier !

Ilka SCHÖNBEIN a fait un triomphe jeudi dernier à l’ECLA de Saint-Vallier ! Salle comble, plus une seule place disponible !

A l’instar des récitals déjà présentés au festival par Yolande Moreau, Eri de Luca ou Djihad Darwiche, « La Vieille et la Bête » restera un spectacle-référence, un événement-phare gravé dans la mémoire des « Givrés », ainsi que dans l’Histoire d’un « étonnant festival » qui, décidément, n’arrête plus de surprendre !

Que ce soit avec des marionnettes, des pas de danse, des intrusions musicales, qu’elles soient instrumentales ou vocales, des corps nus ou tatoués, du chant, des lignes et des couleurs, de la commedia del Arte, de l’humour ou du rire, du théâtre ou du cirque, du mime ou des lectures, du slam ou de la poésie, ou encore des témoignages d’actualités, ce festival de la PAROLE explore avec bonheur tous les arts et tous les territoires qui lui tombent sous la langue, sous la main ou sous les yeux  !

Rien n’est tabou, interdit ou hors de portée pour l’insolente Marie-France Marbach qui, déjà, à peine tournée la dernière page de cette XII° édition, est déjà en quête des nouveaux mondes, merveilleux, fantastiques ou surréalistes, dans lesquels elle invitera, en 2011, le public de la XIII° édition.

Êtes-vous prêts pour un nouveau voyage ?

Alors dites-le en envoyant vos commentaires sur ce blog. Merci.


Encore SIX spectacles avant la finale !

Avant la dernière affiche du festival programmée le jeudi 11 novembre à 16h00 à l’Ecla de St Vallier (71), avec la prestigieuse marionnettiste internationale Ilka SCHÖNBEIN et son spectacle « La Vieille et la Bête », six spectacles sont encore à voir et à savourer, SIX, vous avez bien lu ! Parce que vous le valez bien, vous, Public Givré, qui avez suivi fidèlement la programmation de cette XII° édition de votre festival.

1 – aujourd’hui même, dimanche 7 novembre à 18h00 à La Turbine de Sampigny-les-Maranges (71), (mais c’était hier hélas !) le blues-man Jack BON nous entraînera aux Amériques sur les routes du Blues.

2 – le même interviendra encore à Tonnerre (89) le lundi 8 novembre (donc aujourd’hui…) à 19h30.

3 – lundi 8 novembre à 20h30, (c’est toujours aujourd’hui…) au Lycée Camille Claudel à Digoin (71), le conteur tchadien Abakar Adam Abaye remplacera Ibrahima Bah dit Ibro comédien guinéen (dont la parole est bâillonnée…), et présentera le « Troisème Oeil ».

4 – le même interviendra encore demain mardi 9 novembre à 20h30 à la Médiathèque Champollion de Dijon (21), et…

5 – … le mercredi 10 novembre à 20h30 au Creusot (71) salle de l’Escale.

6 – gardez-vous cependant de ne pas rater, entre temps, la dernière représentation, dans le cadre du festival, du spectacle « Les P’tits Paris » qui sera présenté par le Collectif Mémoires Vives du Morvan le mardi 9 novembre à 20h30, dans la salle des Remparts à Charolles (71).

Puis tous les Givrés, y compris leurs amis et connaissances, pourront alors se retrouver le jeudi 11 novembre à 16h00 dans la salle de l’ECLA à Saint-Vallier, où ils ont rendez-vous, pour cette finale du festival 2010, avec la marionnettiste Ilka Schönbein et son équipe pour voir « La Vieille et la Bête », véritable découverte d’un chef d’œuvre de ce type d’expression artistique !


———————

Découvrir Ilka Schönbein dans « Marionettes »

Ilka Schönbein le 11 novembre à Saint-Vallier (71)

Pas celle d’un championnat de « footaballon », bien sûr, mais celle du festival !

Avec un événement historique !!! La présence d’Ilka Schönbein elle-même à l’ECLA de Saint-Vallier !

Dans un spectacle qui laissera des traces dans les mémoires :

La Vieille et la Bête !

Alors, Si vous voulez briller dans les soirées, il faut avoir vu la Vieille et la Bête !

Nous reviendrons sur cet événement, mais en attendant,

Réservez-vite vos billets au 03 85 67 78 22


———————–

Ilka Schönbein, La Vieille et la Bête – Le 11 novembre à St Vallier (71)

Vous vous souvenez de « Faim de Loup » ? Le Petit Chaperon Rouge devenu blanc ? C’était l’an dernier avec une marionnettiste complètement givrée, Laurie Cannac. Sa commère ne l’est pas moins, sinon plus encore. Elle a pour nom Ilka Schönbein, un nom qui révolutionne l’art de la « marionnette qui danse », et qui fait exploser ses mises en scènes en les métamorphosant en permanence. Après l’élève surdouée, le festival a donc invité le maître avec sa dernière création.

de, par et avec Ilka Schonbein
Alexandra Lupidi, musicienne
Simone Decloedt, régie générale
Anja Schimanski : régie lumière.

La Vieille et la Bête – Tout public + de 9 ans

Tout est parti d’une histoire étrange, raconte Ilka : « Un jour en me promenant au bord d’une rivière, j’ai repêché un petit âne qui luttait pour ne pas couler. Je l’ai emmené chez moi pour l’essuyer, et il m’a avoué que sa mère était une reine qui, ne voulant pas d’un âne comme rejeton, l’avait repoussé à l’eau. Que faire avec ce nouveau compagnon ? Ma foi, je l’ai intégré dans mon équipe et, avec un peu de paille, quelques pommes et la trépidante musicienne Alexandra Lupidi, j’ai créé ce spectacle. » Un spectacle où le rêve se mélange à la réalité, et où la bête prend possession du corps d’Ilka. Et vous verrez, ce n’est pas qu’une illusion.

  • jeudi 11 novembre, 16h00 – Saint-Vallier (71)

Plus de détails sur le site officiel des Givrés

———————

Ce qu’on dit d’elle sur Fluctuat.net