Archives du mot-clé hyène

Myriam Pellicane, le conte insolent, surréaliste et baroque

Née à Tunis aux douze coups de midi, d’un père immigré sicilien et d’une mère issue de la pure campagne française, Myriam Pellicane a grandi en Algérie dans une famille itinérante (le père ayant pour tâche de construire des puits dans le désert). Arrivée à Paris, elle devient urbaine dans la cité de la Courneuve et de temps à autre s’échappe et s’improvise bergère, flânant entre légendaire chrétien et diableries. A l’adolescence, elle débarque à Lyon, capitale de la sorcellerie, ville carrefour, avec ses copines rebelles, elle monte un groupe punk avec lequel elle fera ses premières scènes dans les MJC locales.

En 2000, elle trouve enfin le nord et devient conteuse. Elle se forme à l’éloquence avec Michel Hindenoch, au répertoire avec Jean Porcherot, elle chante et joue les déjantées avec Evelyne Girardon, elle s’essaie à la tragédie, au baroque et aux sons organiques avec Mireille Antoine et Vicente Fuentes, à l’improvisation avec Didier Kowarsky, au mouvement avec Eulalia Sagarra, au Kung-Fu dans les Pentes de la Croix Rousse…

Après quelques créations solo, elle intègre la compagnie Izidoria en 2005 et son intérêt se porte désormais sur la recherche d’une parole bousculée par la musique. Ses partenaires de scène: Abaye Abakar Adam (conteur et musicien) et Daniel Mariotte (guitariste) jusqu’en 2006. Ses dernières créations 2008: une Mythologie Barbare, la légende des Nartes: «les Héros» avec Olivier Bost (guitariste) et Eric Delbouys (batteur) et «les Petseurs (les 7 peurs)», un spectacle jeune public avec l’acousmate Laurent Grappe. Sur la terre crue des histoires traditionnelles, Myriam Pellicane se livre à un mariage baroque de toutes les croyances populaires et des mythes fondateurs. Elle rejoint ainsi le fantastique et la modernité avec l’insolence d’un surréalisme débridé. Passionnée des mystères de l’ancien monde, elle invente pour eux de nouveaux espaces. Elle cherche l’aventure spontanée, en scène, dans la rue, elle conte sur la légende, comme les enfants jouent avec les cartes mangas, en comptant les points lumineux.

 

————————-

Reportage sur le spectacle de Myriam Pellicane: Hyène

Scoop ! La Pellicane a accouché d’une superbe Hyène !

L’heureux événement a eu lieu vendredi 1er octobre en soirée, à la Maternité des OFFS de Saint-Hu !Maman-Pellicane est en pleine forme, rayonnante et lumineuse de joie après cette dure épreuve créatrice.

Bébé-Hyène, lui, marche déjà sans trébucher sur de grands talons aiguille, montrant ainsi un sens inné de l’équilibre.

Costume somptueux, texte étincelant, interprétation au rasoir, le tout accompagné d’un tableau-source et de quelques cris et hurlements, la Pellicane n’a pas failli à sa réputation : au sens propre comme au sens figuré, Myriam est une Grande Conteuse !

Bref, le spectacle HYENE est né dans d’excellentes conditions, et devant un petit public d’essai qui s’est montré fort satisfait de cette performance inhabituelle, et à vrai dire tout à fait iconoclaste dans le domaine du conte.

Il peut maintenant se lancer à la conquête du grand-public pour éprouver et conforter ses qualités de navigabilité au grand large avant d’entrer en haute mer.

C’est ce qu’il fera dès demain 5 octobre à 20h30 au Lycée Lamartine de Mâcon, puis le 6 octobre à 20h30 dans la salle des fêtes de La Chapelle de Bragny (71), et le 7 octobre à 20h30 au Cinéma Le Danton à Gueugnon (71).

Et maintenant « Bons Vents à Hyène », né à Saint-Huruge, entre Saône et Loire, sur les chantiers de création du Festival des CONTES GIVRES en BOURGOGNE.

Geo

La fièvre monte chez les Givrés !

Oui, la fièvre monte chez les Givrés !

L’ouverture du festival approche, et avant le lever de rideau programmé le mardi 5 octobre à 20h30 au lycée Lamartine de MACON sur la Première de HYENE, nouvelle création de la conteuse-comédienne Myriam Pellicane dans une mise en scène de Didier Kowarski, peut-être faut-il annoncer aussi ce que nous réserve la suite :

Dans l’ordre du programme, nous accueillerons encore une création, celle du clown de théâtre Christian Massas, plus connu sous son pseudonyme Amédée Bricolo,« Dernières nouvelles du fond », dans une mise en scène de Jean-Claude Cotillard. Ce spectacle sera présentée à la nouvelle Médiathèque de Montceau-les-Mines le jeudi 7 octobre à 20h30.

Pour l’un comme pour l’autre de ces spectacles, nous ne saurions trop vous conseiller de RESERVER !

Mais la fête continue jusqu’au 11 novembre ! Et pour vous laisser à la fois le temps de savourer l’heure qui passe et d’aiguiser les appétences du lendemain, la suite des réjouissances ne vous sera communiquée qu’au goutte-à-goutte…

Encore un peu de patience !


Dans une semaine, ouverture du Festival des Contes Givrés avec…

HYENE, la nouvelle création de la PELLICANE, le mardi 5 octobre à 20h30 au Lycée Lamartine à Mâcon.

« A travers les histoires de Léonora Carrington et le costume-masque de Malika Mihoubi, la Pellicane revient chasser dans la réalité trouble et luxuriante de son adolescence. « Hyène » est une intrusion au milieu d’un plat de petits fours, un voyage juteux à travers les passions dangereuses où se mélangent humour, poésie et animalité gothique.

Dans ce rituel intime, le monde y apparaît avec une précision hallucinée, il dissimule très mal l’odeur sauvage sous l’ammoniaque : magie animale, magie noire, l’ex-punk se décale pour mieux voir. Elle suit à la trace la Hyène aux milles visages pour pratiquer l’outrage et le rêve orfèvre ches les aristos-rebelles de tout poil. Ca parle des êtres humains, ça met le doigt sur leurs peurs, leurs conformismes, leur sentiment de supériorité, leurs afflictions, ça donne envie d’être libre. »

Après Mâcon, la Pellicane entraînera sa Hyène à La Chapelle de Bragny le mercredi 6 octobre (20h30), et à Gueugnon le jeudi 7 octobre (20h30).
Et présentera à Garchy (58), le vendredi 8 octobre à 20h30, un autre de ses spectacles, « les Kilos du Moineau ». En partenariat avec le festival « A haute voix » et la BDP 58.

« L’Off Baveux » de St-Hu avec Myriam Pellicane

Oui, c’est bien le vendredi 1er octobre à 20 h 30 dans la salle des fêtes de Saint-Huruge que la conteuse-comédienne Myriam Pellicane fera  une ultime répétition de Hyène, le nouveau spectacle qu’elle présentera en ouverture du Festival des Contes Givrés en Bourgogne, le mardi 5 octobre à 20 h 30 au Lycée Lamartine de Mâcon.

Une prestation que le public est invité à voir également à :

– LA CHAPELLE de BRAGNY le MERCREDI 6 OCTOBRE à 20 h 30 (salle des fêtes)

– et à GUEUGNON le JEUDI 7 OCTOBRE à 20 h 30 (cinéma Le Danton)

Mise en scène : Didier KOWARSKI