Archives du mot-clé conteurs

« LA PEUILLEU » s’envole… !

joÀ l’instar des oiseaux nichés entre les pages de ce livre, LA PEUILLEU s’envole … !  Sous l’effet d’une petite brise permanente soufflée par Josette, le stock de livres de la première édition est épuisé ! Un par un, plume par plume, en quelques semaines, les 500 premiers exemplaires livrés sont partis comme un vol d’hirondelles aux quatre coins du département, et bien au-delà à en croire les fiches du « SEL » (« Service des Espaces Lointains »… de l’association Antipodes)

Continuer la lecture de « LA PEUILLEU » s’envole… ! 

CONTES GIVRES 2014 – XVI° EDITION

tampon 2013Les inscriptions pour l’accueil en 2014 de la XVI°

Édition du Festival des CONTES GIVRES sont OUVERTES !

Et ce, jusqu’au 15 février 2014, DATE-BUTOIR IMPÉRATIVE ! Continuer la lecture de CONTES GIVRES 2014 – XVI° EDITION 

MONTCEAU en POLE-POSITION !

Imaginaire et RŽsistance 2013Dans le cadre du Festival « CONTES GIVRES », le Collège JEAN-MOULIN s’est jeté à corps perdu, les 9 et 10 novembre dernier, dans le torrent aussi turbide qu’impétueux libéré par Antipodes sous le nom « Imaginaire et  Résistance ».

Continuer la lecture de MONTCEAU en POLE-POSITION ! 

LA PEUILLEU – Recueil d’opinions V

article1

de Michèle BRETIN-NAQUET, psychothérapeute à PARIS – ce 29 novembre 2013

« Voilà un livre qui devrait laisser une trace profonde car on y découvre quelque chose d’universel, quelque chose d’enfoui sur lequel on fait toujours pudiquement l’impasse, et ce quelque chose de si important est clair comme de l’eau de roche dans ce récit de vie !

Continuer la lecture de LA PEUILLEU – Recueil d’opinions V 

« MONTCEAU » : TOUS AU CHARBON !

essor_lierre_montceau_cp_cim_15C’est au « MONTCIAU » que ça va se passer ! « Le Montciau » ! Vous connaissez ? Un ancien lieu-dit de Saône-et-Loire ! Devenu aujourd’hui une riante cité moderne de 20.000 habitants ! Appelée aussi Montceau-les-Mines ! Qui fait partie des 17 villes françaises décorées de la médaille de la Résistance ! Et plus précisément au Collège Jean-Moulin pour ceux qui l’ignoreraient encore ! Au cœur de la Bourgogne, ce « paradis que Dieu créa en France pour notre bonheur » disent les étrangers !

C’est donc sur un « VAISSEAU-SAVOIR« , (ne pas confondre avec bateau-lavoir … ou pédalo à tiroirs…, ou vaisseau-fantôme… ) non, non, non, rien à voir, vous avez bien lu, il s’agit bien d’un « VAISSEAU-SAVOIR » aux identités multiples, où les générations se mêlent sans vergogne, où sont encore visibles, pour qui sait voir, les traces de plusieurs vagues de migrants, anciens ou nouveaux, au centre donc de cette mosaïque urbaine du monde ouvrier, ville symbole du bassin minier qu’on appelle tout simplement MONTCEAU pour tout dire, que vont se dérouler toutes les folies embarquées à bord de la XV° édition du festival « CONTES GIVRES ».

Sur ce « VAISSEAU-SAVOIR« , tout l’équipage, des moussaillons au Commandant, en passant par les marins toutes catégories confondues, du matelot de base aux officiers de ponts, des charpentiers aux maîtres-queux, des personnels d’écriture aux experts-comptables, sans oublier les matafs et les soutiers chargés de briquer et d’entretenir le navire, de la cambuse aux cabines, jusqu’aux passagers invités à bord, qu’ils soient amis, parents, réguliers ou clandestins, avec ou sans papiers, et puis bien-sûr le célèbre FIAP chargé de la sécurité, bref, tout ce monde-là est déjà au charbon, TOUS « SUR LE PONT » dans l’attente de l’EVENEMENT ! Y compris « PERE-OK », l’insolente-mascotte-omniprésente-partout-là-où-il-ne-faudrait-pas-qu’elle-soit ! tamponi&R

MAIS QUEL ÉVÉNEMENT ? Qu’est-ce qui va se passer ?

« – Comment ! Mais vous ne le savez pas encore s’étrangle PERE-OK ? Vous êtes vraiment plus NULS que chez NULS ! Ce sont les journées-phares IMAGINAIRE et RESISTANCE, bon sang d’bon sang ! Une « FETE-BETON-GIVRE » ! Largement ouverte à tous, aux jeunes pousses comme aux barbons, aux pieds-tendres comme aux talons-rugueux, aux intrépides comme aux timorés, aux professeurs comme aux élèves, aux anciens comme aux nouveaux, aux extra-muros comme aux intra-muros, aux Elus comme aux Électeurs, aux artistes comme au public, aux gendarmes comme aux vo…., non pas aux voleurs, mais même aux extra-terrestres qui vont se lancer à l’abordage du « bâtiment », pour s’en emparer  coûte que coûte ! Ne riez pas ! Et gare à vos miches ! ricane PERE-OK ! Tout est prévu, inscrit noir sur blanc sur le journal de bord ! Ouvrez-le et prenez bonne note ! Il y aura à boire et à manger ! Dans tous les sens… ! Hé ! Hé ! Hé !

« – Et s’il est propre, faites un nœud à votre mouchoir ! » rigole encore PERE-OK. « Ne ratez pas le WEEK-END des 9 et 10 novembre 2013  sur le Super-Tanker Jean-Moulin de MONTCEAU-sur-MER ! Ne vous trompez pas d’Embarcadère surtout ! Le TSB, cette année, c’est FINI ! FI-FI, NI-NI ! L’adresse du nouveau port d’embarquement pour Cythère est à demander à APHRODITE, au numéro 4 de la rue Jean Bouveri à MONTCEAU-les-BAINS !  

« – Tiens ta langue PERE-OK ! Et ne dis pas toujours n’importe quoi ! Tu embrouilles tout ! Et vous qui écoutez bêtement ce bavard, ne vous trompez pas d’embarcadère et embarquez au bon endroit : tu peux répéter PERE-OK ? KO… KOKO… KOKOKO… KOLLEGE JEAN-MOULIN ? OUAIS ! TOUT SEUL ! Il l’a dit TOUT SEUL ! Mais il n’y aura pas de chaloupes de secours, malheureusement ! C’est la KRISE ! » 

Et maintenant, PORTES OUVERTES à l’imagination et à la résistance! Tous au charbon et tout le monde sur le pont ! Attention aux courants d’air, aux paquets de mer et aux sautes de vent ! ça va décoiffer grave !

Geo

A QUOI CA SERT DE RACONTER DES HISTOIRES… ?

…. SURTOUT QUAND ELLES NE SONT MÊME PAS VRAIES !

Vaste débat chez les conteurs en herbe inscrits à la formation aux arts de l’ECOUTE et de la PAROLE qui s’est tenue le mois dernier à Chevagny-sur-Guye autour de Marie-Pierre Labrune et de Marie-France Marbach.

Mais la « MERE des HISTOIRES » est venue opportunément apporter son arbitrage, et c’est un texte tout neuf qui a servi de toile de fond à la VEILLÉE de fin de stage présentée dans un lieu superbe complètement relooké,  dans un envol de voiles de bateau frissonnantes et fasseyantes pour l’extérieur, et de superbes portes boisées pour l’intérieur : La GRANGE CLEMENT. Qui porte de mieux en mieux son nom !haroun

80 personnes environ ont découvert à la fois le lieu, le cadre, l’histoire, l’auteur et des conteurs-amateurs qui ont eu le cran, le punch, le culot et le courage de braver la mer, le trac, la mémoire et le public !!!! Même pas peur… !

Et tout ce monde sait maintenant qu’il n’est pas vain de raconter des histoires, car si elles ne sont pas forcément vraies dans le détail, elles traduisent quand même, globalement, une réalité ! Et c’est cette réalité cachée qui est la plus importante !

Située fortuitement dans la foulée de la « FETE des PASSIONS de CHEVAGNY », entre le 15 et le 22 août, et dans le même cadre géographique, cette RENCONTRE a marqué un point d’orgue dans le calendrier de la petite communauté rurale qui défraye chaque année, depuis plusieurs saisons, avec éclat et un succès croissant, la chronique festive de son « clocher laïque ».

Coïncidence volontaire ? Non ! Mais deux volets très complémentaires autour de deux événements culturels importants, qui mériteraient peut-être, la saison prochaine, une approche commune ! Avec, souhaitons-le, des effets « tache d’huile » dans la périphérie avec la participation active et militante des villages d’accueil volontaires…

Faisons un rêve ! Un de plus dira-t-on, mais au point où on en est….! et puis le rêve, c’est la tasse de thé des conteurs, non ?

« Le spectacle rituel de fin de stage est prêt ! Les ZARTISTES ont une boule dans l’estomac et la gorge nouée ! C’est bon, c’est bon ! La répétition ? C’est bon, c’est parfait ! La météo, elle, ne fait rien pour rassurer ! Mais les mots « défection et abandon » ont été bannis ici, et quand FOYOLO, FOYOLO ! Alors on ressort des placards de la Mairie tambour et  baguettes municipales abandonnés depuis fort longtemps par l’ancien et regretté garde-champêtre, et on mobilise vite fait un aboyeur volontaire pour aller tambouriner partout que : 

Ce soir, à telle heure, en tel lieu, la population entière est invitée à se rassembler pour voir, ouïr, jouïr et applaudir la première, l’unique, la dernière et, pour tout dire, la seule représentation exceptionnelle du spectacle extraordinaire qui sera donnée par nos ZARTISTES d’un soir ! Qu’on se le dise !

 L’idée est lancée ! Qui relèvera le défi ?

Réponse en 2014… ! Année symbolique pour célébrer la Paix dans l’unité, à l’heure où nous partageons déjà notre espace de vie avec toute une communauté de « citoyens » européens séduits par la beauté, la qualité et la sérénité de notre environnement…

Les résidents britanniques de Chevagny-sur-Guye ont montré l’exemple, cette année, qui ont lançé une grande campagne de nettoyage pour offrir au public le spectacle d’un village propre et fleuri… !images

Un exemple à suivre ?
God save Chevagny-on-Guye !

Djo

 

 

XV° Edition du FESTIVAL CONTES GIVRES de BOURGOGNE

tampon 2013EN BREF

La XV° édition du Festival « CONTES GIVRES en BOURGOGNE » est programmée du 5 OCTOBRE au 15 NOVEMBRE 2013, et comptera 70 représentations, dont 49 en Saône-et-Loire, 11 dans l’Yonne, 7 dans la Nièvre et 3 en Côte d’Or.

Les artistes engagés (49 professionnels intermittents du spectacle) seront accueillis sur 63 scènes, et accompagnés in-situ par les animateurs de l’association ANTIPODES qui organise ce Festival, sous la Direction Artistique de la conteuse Marie-France Marbach.

Une présentation officielle de cet événement aura lieu le JEUDI 19 septembre à partir de 17h30 au Gîte Rural de Chevagny-sur-Guye en Saône-et-Loire (71220), en présence de plusieurs artistes programmés d’une part, des représentants des structures d’accueil d’autre part, à qui seront alors remis tous les documents d’information nécessaires à la communication.

Sont bien sûr invités à ce rendez-vous convivial autour de tables garnies, tous les partenaires de PRESSE qui relaient habituellement la manifestation, tous les partenaires, institutionnels ou privés, qui apportent leur soutien au Festival, et toutes les bouches qui peuvent alimenter le BUZZ et donner de « la turbitude à la turbidité de tous les courants qui tourbillonnent autour des paroles givrées du grand RADIO-TROTTOIR » de l’événement. On en parle déjà dans LANDERNAU, c’est dire…

La Directrice du Festival, Marie-France Marbach saisira cette occasion pour présenter également les moments « forts et phares »  de l’opération « IMAGINAIRE et RÉSISTANCE« , véritable givrosphère  programmée les samedi 9 et dimanche 10 novembre 2013 au Collège Jean-Moulin de Montceau-les-Mines, avec pas moins de 14 ATELIERS et SPECTACLES étonnants, divers, inédits, insolents, accrocheurs et provocateurs pour interroger l’imaginaire et découvrir ensemble les plages de résistance qu’il peut apporter dans nos vies et dans la société.

Ne manquez pas surtout ce rendez-vous important avec une pléiade d’artistes, de journalistes, d’élus et de militants de l’agitation culturelle sur notre territoire, d’abord bourguignon bien sûr, mais aussi au-delà des murs…

Une bonne façon d’entrer de PLAIN-PIED, et même d’un BON PIED dans la nouvelle saison, d’une manière forte, audacieuse, dynamique, optimiste et « sportive », en faisant UN GRAND BOND EN AVANT…. !

Geo

CROQUE-GIVRES 2013

croquegivresVIVENT LES VACANCES ! PLUS D’OBÉISSANCE ! ENFIN LA LIBERTÉ DE RESPIRER SANS TRANSPIRER !

Bon ! D’accord, d’accord !  Mais tout le monde n’est pas en vacances ! Il y en a qui sont encore au TAF ! Et qui préparent la nouvelle saison !

Aux ZANTIPODES par exemple, ça n’a pas chômé ! Regardez un peu le site pour voir : (www.festival-contesgivres.fr)

Vu ? C’est le boulot des trois MEUFS de l’équipe, Marie-France, Pénélope et Marie ! Et elles en ont usé de la matière grise, des coups de crayon et de la salive pour en arriver là !

Alors, pour vous présenter tout cela, vous offrir plaquettes et affiches, et avoir aussi et surtout le plaisir de vous retrouver tous, reposés, bronzés, gonflés à bloc d’énergies nouvelles, elles vous invitent au CROQUE-GIVRES de l’année qui, cette saison, aura lieu le JEUDI 19 SEPTEMBRE à 17h30 , toujours à Chevagny-sur-Guye (71220) of course, bien sûr…, où vous seront dévoilés tous les secrets, toutes les surprises, toutes les nouveautés qui vous attendent sous le chapiteau virtuel de la XV° édition du Festival « CONTES GIVRES en BOURGOGNE ».tampon 2013

Certains artistes seront avec nous, d’autres pas ! « On ne peut pas tout avoir, un BONHEUR c’est TOUS LES BONHEURS » ! Vous connaissez la fabuleuse Histoire du Soldat ? De l’écrivain suisse Charles Ferdinand RAMUZ ? C’est un vade-mecum de sagesse que vous devriez lire et méditer !

Bref ! Cette première rencontre givrée de la saison sera bien entendu CONVIVIALE, c’est à dire qu’il y aura « à BOIRE et à MANGER » au sens propre de l’expression. Les boissons sont offertes par ANTIPODES, et nous dégusterons les gourmandises, salées ou sucrées, que vous aurez apportées.

C’est pas beau tout ça ? Pour commencer l’année ? Alors vous viendrez ? Promis ?

Nous comptons sur vous pour croquer et goûter le GIVRE 2013 !

et à très bientôt !

juré ? craché ?

Geo

Un Croque-Givré craquant !

Nous avons frôlé les dégâts d’un « apéro géant ! ». Presque 100 personnes au CROQUE-GIVRE du 15 septembre 2011 à Chevagny-sur-Guye pour la présentation de la XIII° édition du festival CONTES GIVRES en BOURGOGNE. Vous vous rendez compte ? Presque le double de la population entière du village ! La « CATA » a été évitée de justesse ! Les dégâts d’un « apéro géant » ne seront pas pour nous cette année ! Mais on a quand même pu loger tout le monde tant le cadre d’accueil est aujourd’hui joliment aménagé.

Petite description rapide : autour de la place centrale, des lieux couverts invitent le visiteur à faire une pause agréable, soit sous le préau, vestige de l’ancienne école publique, soit sous une grande tente aux couleurs chatoyantes plantée là en permanence, soit même dans la grande salle du gîte où un mobilier confortable, tables et chaises flambant neuves, offre une hospitalité de bon aloi. On se sent vite chez soi à Chevagny ! Et on peut même y passer la nuit le cas échéant, car à l’étage, une vingtaine de lits sont disponibles, soit pour des hôtes isolés, soit pour des groupes.

Pour l’accueil du Croque-Givrés, le cadre de plein-air avait été aménagé en théâtre de verdure, avec un programme sur toutes les tables et, un peu comme dans toutes les bonnes gares qui se respectent, un Point fixe d’information. A l’entrée, une pimpante colonne Morriss donnait le ton, tandis que les talentueuses plasticiennes du festival avaient dressé en périphérie une cohorte d’obiers peints très originale et très agréable à l’oeil.

Voilà pour le décor ! ça valait le coup de le décrire, non ?

Mais faisons maintenant le tour des convives et passons aux plats de résistance…

Après les traditionnelles formules de bienvenue prononcées par les MARBACH-SISTERS, la première, Marie-Odile, en sa qualité de Présidente de la Communauté de Communes de La Guiche, la seconde, Marie-France, sous sa crinière rousse de directrice artistique du Festival, un coup d’oeil circulaire et néanmoins attentif…, permet d’apercevoir, dans l’anneau que forme le public en triple file :

– la toujours souriante Pauline Bonnard, attachante attachée culturelle de l’association Antipodes, très, très attachante diront certains en notant avec soin son adresse internet, ou « pauline@pointcom » pour les intimes.

– le délirant Thierry Jallet, humoriste de son état, plus connu sous le nom de Titou, qui en a profité pour « sonoriser gracieusement l’espace »…(Merci Titou),

– la sémillante Jacqueline Gauthier, hôtesse d’accueil du Gîte, on peut aussi dire la « tôlière »… du Gîte !

– Catherine Rizet, la Sainte Patronne des Dégivreurs, couvant ses ouailles d’un oeil de Mère Supérieure !

– les femmes et les hommes de la COM, ployant sous le poids des mots et le choc des photos, Fabienne Foillard-Croze et Athanase Karayenga, journalistes indépendants, Martine Moreau du JSL, Monique Pierlot de la Renaissance

– et à y regarder de plus près, il y a aussi, de temps à autre, un factotum répondant paraît-il au nom de « Geo » chaque fois qu’on l’appelle, et qui, pour parodier quelqu’un que tout le monde connaît, confie souvent à qui veut l’entendre : « le bénévolat c’est comme l’environnement : ça commence à bien faire …! » Mais que veut-il bien dire par là ?

Nous noterons bien entendu la présence de plusieurs artistes programmés au festival de cette année, et en particulier la marionnettiste Sophie Talabot, l’écrivain et comédien Patrick Grégoire, le comédien-musicien Raphaël Thiéry , le slameur Benjamin Burtin, la conteuse Marie-France Marbach et l’humoriste Titou déjà cités plus haut.

Sans oublier, of course, la conteuse-comédienne Myriam Pellicane et ses « mutants du Manga », par ailleurs élèves au Collège « ECLAIR » Jean-Moulin de Montceau (actuellement en résidence artistique à l’Embarcadère), venus tout spécialement dans un minibus piloté par la Principale, Annie Bonnard.

Et, sous l’intense bleu du ciel dont nous a gratifié ce jour-là une météo clémente, les fleurs de couleurs offertes par les plasticiennes Marie Galle (qui croque tout vifs les artistes sur scène), Marie Jourdain (auteure des peintures murales qui fleurissent actuellement dans l’environnement), et des zétonnants zobiers qu’elle multiplie avec la complicité de sa comparse du pinceau, Laure-Elise Karayenga, autre plasticienne du coin…

Il faut bien sûr souligner, enfin, la participation bénévole et généreuse de Jérémie Decerle, éleveur à Chevagny, qui a mis (comme l’an dernier), à la disposition de cette rencontre, en guise de plateau scénique, un énorme char à foin de toute beauté, solidement amarré sous l’ombre d’une futaie aux senteurs délicieuses.

C’est donc dans ce contexte très porteur que Marie-France Marbach a pu présenter le programme de la XIII° édition du Festival CONTES GIVRES en BOURGOGNE, avec le concours et les interventions très appréciées d’un :

– Titou de plus en plus délirant !

– des commentaires brillants du duo Raphaël Thiéry – Patrick Grégoire sur leur création commune,

– d’une Sophie Talabot très émue et cependant très volubile, jouant avec ses mains à l’instar d’un envol de marionnettes, lesquelles nous chanteront bientôt, sur plusieurs scènes, et avec la complicité de Priscille Cuche et de Gérard Bonnaud, la naissance et la destruction de l’Abbaye de Cluny.

– d’un Benjamin Burtin slamant déjà, sans y prendre vraiment garde, sa future prestation,

– d’une rayonnante Myriam Pellicane entourée de ses « poussins-mutants », qui ont spontanément interprété, avec la fraîcheur de leur âge, un impromptu inspiré de leur création en cours : SMILE, ou le goût du sang dans la bouche,

– enfin d’un Olivier David présentant avec passion »La Fabrique », un espace ouvert à tous les bouillons de culture qu’il aménage avec ses compagnons bâtisseurs à Messeugne, près de Savigny sur Grosne (71460).

Tout cela dans une ambiance bon enfant, ponctuée en finale par la dégustation de toutes les gourmandises, salées ou sucrées, apportées par les participants pour partager un moment convivial, copieusement arrosé par Antipodes.

Le Croque-Givrés 2011 a été consommé « craquant », dans l’attente de « craquer » derechef devant les spectacles annoncés…

Tout est sur le site
www.contesgivres.com ou www.festival-contesgivres.fr

Alors à bientôt ? ça démarre le 5 octobre au Creusot, n’oubliez pas !

ATTENTION ! ATTENTION ! FLEURISSEZ-VOUS M’SIEURS-DAMES ! ET LISEZ BIEN ENCORE CECI :

Gardez en mémoire olfactive, SVP, et sous le palais, la succulente soupe à l’oignon préparée amoureusement, et servie fort à propos par Josette pour lutter contre les fraîcheurs du soir. Et sachez aussi que les services de réception ont été assurés par Marie-Jo, Sandrine et Raphaël, tous trois bénévoles de l’association.

Parmi nos invités « institutionnels », nous avons remarqué avec le plus grand plaisir la présence de Nicolas Ruppli, de la DRAC Bourgogne, (accompagné de son épouse), et celle de Pierre Busch du Conseil Général de Saône et Loire.

Parmi nos fidèles partenaires de jeu, outre un grand nombre de bibliothécaires municipales, d’animateurs de comités des fêtes et d’associations culturelles, nous avons pu saluer deux délégations de structures nouvelles : la Scène Nationale du Creusot représentée par sa directrice, et « La Fabrique », nouvel espace culturel ouvert à Savigny sur Grosne par l’équipe d’ Olivier David.

Enfin trois établissements scolaires étaient également et dignement représentés : les Collèges de Montceau et de Givry, et l’Ecole Maternelle Léocadie Scyz de Givry ; ainsi que la Bibliothèque Départementale de Prêt de la Nièvre en la personne de sa directrice, Estelle Rats, qui a fait un long chemin depuis Nevers pour être présente au Croque-Givrés 2011. Ca vaut un coup de chapeau ! Non ? Alors chapeau Estelle !

Eh bien bon Festival à tous, et venez nombreux !

A bientôt.

Geo

ILS SAVENT CONTER !!!

Et ils en donneront la preuve ce soir, SAMEDI 20 AOûT à 20h30 au Gîte Rural de Chevagny-sur-Guye (71220), en osant se produire devant un vrai public, c’est à dire VOUS qui lisez ces lignes, en présentant le spectacle étonnant qu’ils ont préparé durant toute la semaine !

Ils ont peur, ils ont le trac, ils ont la TROUILLE ! mais qui ne l’aurait pas à leur place ?

Votre place à vous, PUBLIC, est beaucoup plus confortable… Vous serez assis devant eux, tous les sens en éveil, pour recevoir ce beau cadeau qu’ils vous offrent !

Mais qui sont-ils ces fous qui se mettent ainsi en péril ? Ils sont cabotins ? m’as-tu-vu ? maso ? ou quoi ?

Ces folles et ces fous constituent la vingtaine de stagiaires qui, cette année encore et comme tous les ans (attention, ce ne sont pas les mêmes à chaque fois !), ont suivi le stage CONTE que leur proposent Marie-France Marbach et Marie-Pierre Labrune, des pros de la langue et de l’oreille…

Ce soir, la valse des mots tournera autour de textes dus à Bauchau, sur le mythe de la « soumission due au père, ou de la révolte contre le père » … « faut-il manger son père pour exister ?… et lui ressembler ? »

Nous n’en dirons pas plus, car vous serez-là ce soir pour en juger !

Rendez-vous donc à 20h30 au Gîte de Chevagny sur Guye, qui décidément nous offre toujours de très belles rencontres !

Sans être pour autant un Club de Rencontres… Enfin, ça dépend de vous… évidemment…

Geo