Archives du mot-clé art

Le « FORUM LAGRANGE » !

En ce huitième jour de septembre de l’année de grâce 2012 est née à La Fabrique de Savigny-sur-Grosne (71460), sous le préau extérieur, une nouvelle tribune d’expression culturelle propre à accueillir, à l’ombre des ardeurs du soleil quand il y en a…, et à l’abri de la pluie et des intempéries, des expositions et des ateliers de création en art plastique, des répétitions de danse et de théâtre, des réunions et des rencontres conviviales, des soirées cabaret etc…, qu’il serait de bon ton de baptiser : « FORUM LAGRANGE » !

C’est grâce à la générosité et à l’ingéniosité de cet homme, riche en ressources diverses et variées sans aucun doute, mais principalement humaines, qu’est née en effet, avec la complicité active de toute une équipe de bénévoles et sous un soleil radieux, cette nouvelle dimension culturelle de La Fabrique.

Cet équipement, ouvert il y a déjà deux ans par Olivier David et son équipe, progresse à vive allure au gré et au rythme de ses « FABRIQUE-ACTIONS » quasiment mensuelles, et offre aujourd’hui à la vie culturelle du territoire, une nouvelle et exceptionnelle dimension pour développer, en ces lieux oubliés et déshérités du fin-fond du monde rural, des prestations appropriées à un public neuf et vierge qui reste à conquérir…

Pour paraphraser la célèbre formule de Neil Armstrong débarquant sur la lune, ce n’est donc pas un petit pas qui a été franchi aujourd’hui pour le bien de TOUS, mais un véritable BOND en avant ! Et c’est en ces lieux que s’ouvrira très prochainement, les 6 et 7 octobre, avec une programmation fastueuse placée sous le signe du TIGRE, le Festival « CONTES GIVRES en BOURGOGNE ».

Téléchargez le programme : Imaginaire & Résistance


(ATTENTION – Avertissement au public : ce tigre étant nourri par les organisateurs, il est donc inutile de lui jeter des petits animaux vivants à l’heure des repas comme cela se fait habituellement dans certains zoo par ces temps de crise !)

Cela étant dit, il faut une bonne dose de folie, et surtout un énorme courage et une volonté à toute épreuve pour bâtir-là, à la force du poignet et grâce à un travail quasi-quotidien, un « outil culturel » qui représente une ouverture prodigieuse sur le monde des arts et de l’éducation populaire.

Et c’est pour apporter une pierre de plus à cet édifice, aujourd’hui hors d’eau, que se sont mobilisés, emmenés par l’association Antipodes et le Festival CONTES GIVRES, une quinzaine de bénévoles de tous horizons, qui avec des échelles, qui avec des meuleuses, qui avec des cordes, des scies ou des marteaux, mais tous avec leurs mains, leurs bras, leurs jambes et leur matière grise, et surtout avec une farouche volonté d’aboutir sous la diligente et précieuse houlette de M. LAGRANGE.  Faut-il les nommer tous au risque de commettre quelques oublis ? Prenons ce risque : Annie, Delphine, Marie, Marie-France, Pauline, Pascale, Pénélope, Athanase, Damien, Geo, Guillaume, Julien, Manu, Olivier, Yves, Stéphane,… Ceux-là méritent bien d’être félicités et très vivement remerciés !… Même s’ils se moquent éperdument de toutes les breloques et autres hochets de ce genre qui servent généralement à récompenser ce type de mérites… 

Car l’investissement du 08 septembre 2012 n’en restera certainement pas là ! Il induit déjà d’autres projets conséquents, déments, délirants sans doute, mais cependant porteurs, qui germent dans toutes les têtes de ces fous de la culture…, comme les mailles d’un tricot ou les pièces d’un patch-work …! à construire à l’infini !

Chiche ?

Le défi est lancé !

Car Jules Verne ne dit-il pas que : « RIEN NE S’EST FAIT DE GRAND QUI NE SOIT UNE ESPÉRANCE EXAGÉRÉE… »

Geo

 

Les Fresques de Marie Jourdain – Artiste Illustratrice

 

cropped-Header.jpg

Ce soir, pour changer des mots, nous voudrions vous présenter une artiste : Marie Jourdain.

Marie parle avec son imaginaire. Elle fait jaillir de ses doigts des couleurs, des formes et des atmosphères qui nous inspirent des rêves, des voyages et des mots…

Regardez ces fresques murales, laissez-vous bercer et faites-nous part de vos commentaires

Michèle Bouhet & Jean-Louis Compagnon, Cie de la Trace

Michèle est une femme emportée par la passion, chercheuse insatiable, beau brin de voix et petits pas de danse. Jean-Louis aime les mots qui chantent, la musique qui parle, les sons qui sonnent. C’est simple et exigeant, comme un repas de fête que l’on goûte avec un plaisir innocent, sans jamais se demander pourquoi on l’aime.

La Rose de Dublin
Zoom sur une place de village – Tout public + de 12 ans

Une place de village tout ce qu’il y a de plus courant : le banc des vieux et le banc des vieilles. Un couple d’anglais qui débarque sur un tandem, un marin aux yeux embrumés, un facteur amoureux, une femme à la main verte et La Rose de Dublin.Le conte s’affole, le rythme s’accélère, l’histoire bascule, bouscule les habitudes et les vieux s’envolent. Le public n’a plus pied.

  • mercredi 20 octobre, 20h30 – Le Miroir (71)
  • jeudi 21 octobre, 18h45 – Chenôve (21)
  • samedi 23 octobre, 20h30 – Champignelles (89)
  • dimanche 24 octobre, 15h00 – Alligny-en-Morvan (58)

Brigitte Carle, Cie Artem

Brigitte Carle est comédienne, metteur en scène, elle voyage régulièrement au Yémen depuis 2005. Ces séjours sont l’occasion de rencontres d’exception, d’échanges et de confidences avec des jeunes gens qui vivent à l’heure d’internet et à l’horloge des traditions tribales, une cohabitation souvent douloureuse avec des rêves impossibles.

Jean-Marc Pidoux & Colin Larceles – Musiciens de l’Emigrant

Guitares acoustiques, électriques, percus et samples s’inspirent librement de l’oud traditionnel. Récits à plusieurs voix, échos et reprises acoustiques participent à la mise en voix du texte à la manière d’un choeur parlé.

Rouge Tribu

Récit amplifié pour musique actuelle – tout public + de 13 ans

« Sanaa 2008 . C’est l’histoire de Rosée et Nasser. Ils sont yéménites. Ils sont jeunes, jeunes et dorés, ils sont entre le fil blanc et le fil noir, entre le marteau et l’enclume. Ils sont les descendants de Qahtan, de Saba et d’Himayr. Ils sont victimes et bourreaux. Ils sont la fierté et l’humiliation, la noblesse et la soumission, le courage et la peur, le cri et le silence. Ils sont deux histoires qui se répondent et se confondent, ils sont deux chants, deux enfants de rêve et de frustration, ils sont la même histoire, le même sacrifice, ils sont offerts pour que vivent la Tribu ». Brigitte Carle

  • mardi 19 octobre, 20h30 La Clayette (71)

Tous les détails et réservations sur le site officiel des Givrés