Archives du mot-clé amédée bricolo

« abracadabra » fait merveille !

Oui, ABRACADABRA FAIT MERVEILLE !

Rien d’étonnant à cela, puisque c’est une formule magique d’une part, que le monde des Givrés est un monde solidaire d’autre part, et que nous sommes, enfin, dans le domaine du merveilleux, du merveilleux royaume des CONTES… !

Mais c’est aussi et surtout une belle performance de l’équilibre des CHIFFRES et des COMPTES qui, lui, ne doit rien au « merveilleux »… 

Car le nombre des GENIES GIVRES augmente tous les jours ! Beaucoup plus vite que le SMIC, entre-nous soit dit !

Et il en est de toutes les régions de France et de Navarre, de Suisse aussi ! Mais nous refusons tous les dons émanant des paradis fiscaux…  Faut quand même pas pousser le bouchon trop loin ! Bref, au total au jour d’aujourd’hui  : 80 !

La manne récoltée suit la même progression : nous en sommes maintenant à 3510 Euros ! Qui l’eût cru il y a seulement six mois ?

Les noms des généreux donateurs figurent sur l’arbre « Génie-Ologique » qui illustre cet article !

Regardez bien cet arbre aux écus d’or : c’est une merveille ! Cela ne vous donne pas l’envie d’en faire autant ? N’ayez pas peur, n’ayez aucune gêne, la campagne continue, et nul ne vous fera reproche de quoi que ce soit ! Chacun son rythme ! Chacun sa bourse ! C’est le principal !


Grâce aux Génies Givrés Donateurs, le ciel s’éclaircit, et nous allons bientôt pouvoir lancer des événements de plus en plus fous, de plus en plus étonnants, de plus en plus givrés pour le plus grand plaisir du public !

Un public qui enfle à chaque spectacle, et qui suit pas à pas ce que lui proposent les programmatrices du festival.

Celles-ci mettent la dernière main à la programmation de la XIV° édition, dont pouvons déjà livrer, en illustration de ce texte, (mais sans toutefois en dire plus pour ne pas déflorer l’effet de surprise), quelques images muettes et subliminales…

A vous de deviner ce qui se cache derrière… !

 

 

 

En attendant mieux, notez bien sur vos agendas les quelques « gâteries apéritives » auxquelles vous êtes d’ores et déjà conviés en JUILLET à LA FABRIQUE (Savigny-sur-Grosne – 71460), nouvel espace culturel de proximité qui prend actuellement son essor en multipliant les bonnes surprises :

Ce mois-ci, DEUX NOUVEAUX ARTISTES GIVRES seront accueillis en Résidence à La Fabrique de Savigny-sur-Grosne, du lundi 2 au dimanche 8 juillet 2012 :

* le CLOWN de THÉÂTRE AMEDEE BRICOLO (Christian Massas), un artiste complet déjà très connu au festival « Contes Givrés », qui présentera en primeur, le dimanche 8 juillet son nouveau spectacle : LE VOYAGE IMAGINE.

* la CONTEUSE Marie-France MARBACH, directrice artistique du festival « Contes Givrés », habituée et pour cause de toutes les scènes d’accueil de l’événement qu’elle sillonne à longueur d’année, qui se produira avec sa dernière création, L’OUTRE HISTOIRE, le samedi 7 juillet à 20h30.

Ces deux artistes seront en « résidence » à La Fabrique du Rêve, du lundi 2 au dimanche 8 juillet 2012 pour travailler et répéter leurs « fabri-ka-tions ».

LA FABRIQUE ! LA FABRIQUE ! Ils ont tous ce mot-là à la bouche en ce moment ! Vous la connaissez ? vous ? la Fabrique ? Non ! Pas encore ? C’est sérieux ? La Fabrique, mais c’est comme les montres « Givrex », on a raté sa vie si on ne connaît pas la Fabrique avant son dixième anniversaire ! Il faut y aller en courant ! Séance tenante !

Car quel dommage que vous ne puissiez pas assister, en direct, à l’envol de cette nouvelle comète culturelle du territoire ! La Fabrique, voyez-vous, c’est un peu comme les Galeries Lafayette, il s’y passe tous les jours quelque chose à La Fabrique !

Et la porte est ouverte à toutes les disciplines artistiques : théâtre, danse, arts plastiques, musique, variétés, marionnettes, cirque, expressions libres, on parle même de … non ! ce serait incorrect d’en parler ici ! Et tout cela dans un bouillonnement torride d’imagination folle, débridée, délirante, dans un esprit d’hospitalité sans limites…, un lieu où l’on est accueilli, affranchi, servi, informé, choyé, dorloté, cultivé même…, si on est patient ! et pas trop exigeant !

A la FABRIQUE, « Ils y aiment ! »

Et surtout, « y zont l’ ….. ! » comme on dit chez les chinois et les saône-et-loiriens…, Traduction pour ceux qui ne sont pas d’ici : Avoir le…., c’est….

Mais il ne faut pas tout vous dire à la fois… ! Gardez l’écoute et vous en saurez plus très bientôt !

Alors, suivez l’…. ! Et faîtes sans plus attendre un tour à La Fabrique ! Vous n’en reviendrez pas !

Geo

Les Résidences de Saint-Huruge

Pas de confusion ! Ne nous méprenons pas !

Il ne s’agit pas d’un scandale immobilier de plus, non, mais d’une belle et forte dynamique impulsée par une jeune association fraîchement installée à Saint-Huruge (71460), verdoyante et charmante commune du pays charolais : « Le Tambour des Escargots ».

Présidée par la gracieuse et sémillante Pauline Bonnard, attachée culturelle à l’Espace ANTIPODES, cette structure développe en effet depuis deux ans un innovant concept basé sur l’essor et l’accueil, en milieu rural, d’initiatives diverses en faveur du développement socio-culturel local :

– accueil de jeunes talents désireux de rencontrer un public d’essai comme le guitariste classique Julien Lagrange

– accueil d’artistes en résidences de création :

* comédiens isolés comme la conteuse Marie-France Marbach ou la comédienne Myriam Pellicane,

* le clown de théâtre Amédée Bricolo

* ou encore de collectifs de production telles la Cie Grime et Concocte qui présentera prochainement (le 28 mai à 20h  sur la Place de l’Eglise), le spectacle NOVECENTO, pianiste, d’après le célèbre texte d’Allessandro Barrico,

* ou bien la Cie Antipodes qui proposera le 17 juin à 20h, en plein air, le nouveau spectacle que la conteuse Marie-France Marbach crée en ce moment même, en résidence (du 7 au 8 avril, puis du 19 au 26 avril à la salle des fêtes) sur une mise en scène de Christian Massas, alias Amédée Bricolo. Avec une représentation publique en plein-air prévue le 17 juin à 20H. Le titre du spectacle sera communiqué ultérieurement.

 

En 2009 et 2010, ainsi que montre le programme ci-dessus, et grâce au concours actif de la commune de Saint Huruge et du festival Contes Givrés en Bourgogne, les premières expériences publiques de ce concept ont déjà été testées, en « grandeur nature et avec succès », par Marie-France Marbach (conteuse), Myriam Pellicane (comédienne), Amédée Bricolo (clown de théâtre).

Forts de ce premier bilan positif, les organisateurs ont donc décidé de récidiver en 2011 afin d’instiller, dans cette campagne calme et tranquille, certes, mais pas immobile pour autant bien que loin des grands événements culturels du département :

– quelques éclats de rire

– deux ou trois pinceaux de lumières

– une poignée d’indignation pour faire monter l’adrénaline

– plusieurs sanglots d’émotion pure aussi, pour que le coeur aie ses raisons

– une bordée d’interjections appuyées de rage impuissante politiquement incorrectes…

– sans oublier quelques cris de révolte contenue aussi, en passe de monter en puissance…

ou même des bouquets d’extravagances passionnées, comme vont le montrer prochainement, le 15 août, nos complices de Chevagny/Guye (71220), dans le cadre de la journée « PASSIONS » à laquelle nous nous associons, de façon à mieux résister aux contraintes, aux joies et aux larmes des temps qui courent…

Alors continuons à résister compagnons !

Geo


Commentaire pour « Les Dernières nouvelles du fond »

La qualité du nouveau spectacle créé par Amédée Bricolo et présenté à la XII° édition du Festival des Contes Givrés en Bourgogne a été très remarquée, et a suscité de nombreux commentaires élogieux.

« Ce que vous nous avez donné dans votre spectacle, c’est la force et la joie et l’inquiétude de la langue. La poésie n’y est pas décoration ; elle retourne à l’essentiel, à nos origines, à nos rêves, à nos cris, à nos peurs. Elle parle d’enfance, d’amour, de mort. La langue joue là de nos désirs secrets, et nous montre ce qui se passe de l’autre côté du miroir, de l’autre côté de la porte. »

« Votre spectacle est magnifique car jamais il ne nous oublie en route : le rythme, la rigueur du ton, la précision de vos gestes, de vos regards, nous appellent et nous attirent : c’est nous qui vivons les mots que vous nous dites. Votre immense présence sur scène nous permet de retrouver l’évidence de l’absence qui est au coeur de toute vie, de cet « infracassable noyau de nuit » dont parlait Breton, et que vous nous rendez si lumineux soudain. »

« Merci pour un des plus beaux, des plus forts, des plus puissants spectacles que nous avons vus ces dernières années. Merci. »

Martine Jacques, docteur es-lettres à l’IUFM – FAC de Dijon, et Jean-Marie Schwob.

Commentaires sur Ilka Schönbein et Amédée Bricolo

Commentaires communiqués par Martine Guestault, Médiathèque de Mâcon

 » J’ai beaucoup apprécié les spectacles d’Amédée Bricolo et d’Ilka Schönbein dans des styles très différents. Pour Amédée, j’ai rencontré une véritable performance d’acteur, une mise en scène qui tenait en haleine, malgré des textes « costauds » mais très littéraires, tragicomiques, et qu’on a envie de lire ou de relire. J’ai été subjuguée de voir que même les enfants n’avaient pas bougé, et je pense que ça venait vraiment de la présence d’Amédée qui a su tenir son public, loin de toute facilité. On était loin de la démagogie pourtant, et personne ne s’y est trompé.

Pour Ilka, on a aussi découvert une très forte personnalité, et une innovation rare, de celles que l’on n’oublie pas !

Un grand merci à ces acteurs de talent qui nous font passer des moments inoubliables, et qui ne sont pas encore suffisamment connus.

Heureusement que le Festival des Contes Givrés est là. Il nous reste indispensable. Longue vie à lui ! »

Martine Guestault – Médiathèque de Mâcon

Comment Marie Galle voit le Festival

Invitée à jeter un « regard furtif  » sur le festival, la dessinatrice Marie Galle s’est rendue incognito dans plusieurs salles de spectacles pour croquer sur le vif certains artistes.

Elle nous livre aujourd’hui les premiers résultats de ses « coups de crayons » intempestifs… Il sont à votre disposition sur ce document.

Il y en aura d’autres, sur le public et les ambiances notamment.

Alors pour voir le festival autrement, et en garder mémoire à travers les yeux de Marie Galle, consultez attentivement les prochaines pages de ce blog.

Et faites-nous part de vos commentaires.

[flagallery gid=4 name= »Gallery »]

Cliquez sur « FS » pour le plein écran

————————————————————–

Alberto Garcia Sanchez

———————————————————————————–

Amédée Bricolo

———————————————————————————–

Rémy Boussengui


__________________________________________________________________________

La Guerre des Boutons



Au Menu du Festival cette semaine…

  • Dimanche 24 octobre à 15 h 00 à Dompierre-les-Ormes (71) : Simon Gauthier

  • Dimanche 24 octobre à 15 h 00 à Alligny-en-Morvan (58) : M. Bouhet et J.Louis Compagnon

  • Lundi 25 octobre à 20 h 30 à La Roche Vineuse (71) : Simon Gauthier

  • Mardi 26 octobre à 20 h 30 à Iguerande (71) : Simon Gauthier

  • Mardi 26 octobre à 20 h 30 à Marly-sur-Arroux (71) : Titou

  • Mercredi 27 octobre à 20 h 30 à Saint-Léger Vauban (89) : Simon Gauthier

  • Mercredi 27 octobre à 20 h 30 à Pouilloux (71) : Mémoires Vives

  • Vendredi 29 octobre à 20 h 30 à Moulins-Engilbert (58) – Mémoires Vives

  • Vendredi 29 octobre à 20 h 30 à Saint-Julien-du-Sault (89) – Amédée Bricolo

  • Dimanche 31 octobre à 15 h 00 à Savigny-les-Beaune (21) – Les Dégivreurs

Vous pourrez retrouver toutes les informations concernant ces artistes en consultant les rubriques précédentes du BLOG ou sur le site officiel des Givrés. Et si vous souhaitez réserver des places, les numéros de téléphone des salles d’accueil sont sur le site ou sur les plaquettes-programmes.

BONNE SEMAINE, et à très bientôt pour la suite du programme.

Geo