ABRACADABRA, ça continue…

Beaucoup de Givrés, déjà, ont parfaitement compris la formule magique utilisée symboliquement pour lancer cette campagne d’autofinancement : ABRACADABRA !

Beaucoup, mais pas tous évidemment ! Il faut que le message chemine, traverse mille chicanes, saute les obstacles, annihile les réticences, entre dans la pensée, gagne la confiance, et traînasse encore un peu dans les plis reptiliens du cerveau, avant que de libérer le geste décisif de la signature du chèque qui va concrétiser le DON !

Il en faut du temps pour faire une si longue route par les temps qui courent !

Et puis les Antipodes c’est loin, l’Espace du Rêve plus loin encore, et, entre nous, libérer la main qui donne, qu’elle soit de gauche ou de droite, n’est pas aujourd’hui un réflexe habituel, spontané, généreux !

Les mains sont le plus souvent crispées, maîtrisant tous les doigts qui veulent s’échapper, gagner leur autonomie, surtout le pouce et l’index, ceux qui comptent, tiens, pardi ! Bas les pattes, et surtout fermons tous les hublots, toutes les fenêtres, toutes les portes, toutes les ouvertures par où pourrait s’échapper, s’évaporer, disparaître l’avoir accumulé !

Pas de gaspillage ! Un sou est un sou !  gardons ceux que nous avons, et ne cédons pas au chant des sirènes qui cherchent à nous émoustiller par des formules toutes faites, et soit disant magiques !

Mais si vous voulez donner, alors DONNEZ !

Et donnez largement, sans réfléchir, sans regimber, sans chipoter, sans rechigner, sans compter et recompter !

Car le DON, voyez-vous, ça fait du BIEN ! Le DON, c’est une véritable thérapie, un soulagement, une délivrance !  Surtout pour gagner, en échange, une PART de RÊVE ! Celle que vous apportera, bientôt, l’automnal et étonnant festival du récit, du conte et de la nouvelle… celui des « Contes Givrés ! »

Pour mourir, il n’a besoin de personne le Festival : la bureaucratie bête et méchante s’en charge ! Elle va l’asphyxier ! Le neutraliser ! Le stériliser ! Le castrer ! L’émasculer ! Le rendre inoffensif !

Mais pour VIVRE, il a besoin de VOUS qui lisez peut-être ces lignes !

Il a besoin, en un mot, que vous mettiez la main à la poche !

Regardez bien l’arbre « GENIE-OLOGIQUE » ! Vous les voyez toutes ces bourses qui se multiplient ?

Ce sont celles des premiers donateurs, qui, en plus, ont donné l’exemple !

Ils ne sont pourtant pas au CAC 40 ceux-là ! On ne les a pas vu au Fouquets ! Ils ne figurent pas sur la liste des milliardaires, ils n’ont pas de stock-options, ou de revenus scandaleux d’origine nauséabonde, ils n’ont pas de « rétro-commissions », ils ne trimballent pas des mallettes bourrées de fric en espèces… !

Non ! Ceux qui ont déjà donné sont des gens simples, qui ont la conviction que le salut ne viendra pas d’en-haut ! D’ailleurs le salut est-il jamais venu d’en haut ? ça se saurait !

La solution est entre les mains de ceux qui portent ce festival depuis 14 ans ! Ne le laissons pas mourir !

Geo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *