Jean-Paul MORTAGNE, conteur à moustache

mortagne_webportrait de l’artiste par Raymond GODEFROY, metteur en scène
« Jean-Paul MORTAGNE a longtemps entendu les humiliés, les violents, les violentés, les rudes, les sans-passé qui ne se voient pas d’avenir. Ils les a accompagnés du côté du Ministère de la Justice. Et puis, il a rencontré le théâtre, les poètes, les conteurs, leurs paroles, leurs humiliations, leurs violences, leurs blessures, tout ce qui les pousse à créer. A créer, voilà le mot. Il est né pour créer des liens, la seule culture qui vaille. »

Jean-Paul MORTAGNE, du bout des doigts, avec des bouts de bois, s’est lancé dans une folle aventure : RACONTER L’EPOPEE DU ROI GILGAMESH, histoire tant de fois racontée déjà, mais toujours d’actualité à ce qu’il semble. C’est pourtant un récit de 3000 ans, découvert sur des tablettes d’argile en Mésopotamie.

Mais l’essentiel n’est pas là. L’essentiel est dans la façon originale dont Jean-Paul MORTAGNE a saisi ses personnages, leur cadre de vie, leurs mouvements. Jean-Paul MORTAGNE s’amuse à jouer GILGAMESH avec des kaplas, des allumettes et des seaux rouges. N’est-ce pas manquer de respect que de traiter de cette façon un monarque semi-légendaire, héros à la fois despotique et humain, qui offre une réflexion sur la vie éternelle, l’amitié et l’art de vivre ?

Gageons que GILGAMESH, une fois encore, saura gagner les suffrages de ses supporters de la Médiathèque du CREUSOT (71) où il passera le mardi 27 octobre, à 15h00 pour le jeune public, et à 20h30 en version tout public. Puis, d’un saut, il gagnera BOURBON-LANCY (71), où le meilleur accueil lui sera réservé le mercredi 28 octobre à 20h30, avant de fouler les terres de l’YONNE, à MONETEAU (89), où l’Espace Culturel lui ouvrira ses portes le jeudi 29 octobre à 20h30.

KAPLAS, ALLUMETTES et SEAUX ROUGES sont, pour GILGAMESH et Jean-Paul MORTAGNE, des instruments de communication avec lesquels ils peuvent discourir, prouver, démontrer, expliquer, avec autant d’aisance que sur un ordinateur… Sauf quand, comme aujourd’hui, par exemple, il sent la fatigue monter, ses yeux cligner, sa mâchoire bâiller, et son chat ronronner… !

mortagne2_web

Signe qu’il faut s’arrêter de jouer aux kaplas… ! Gilgamesh ou pas !

SAGOLOBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *