VOUS AVEZ LA PAROLE !

degivreursIls sont heureux ceux qui, aisément, peuvent prendre la parole et parler librement, sans bégayer, sans avoir à chercher les mots, sans bousculer les phrases ou faire des liaisons « mal-t’à » propos… ! On dit d’eux qu’ils ont la « parole facile », du « bagout », du baratin, et qu’ils savent ce que parler veut dire ! Mais ont-ils pour autant une BELLE LANGUE ?

La BELLE LANGUE, c’est autre chose ! Elle est différente, et faite de mots justes et châtiés, habilement déclinés avec des conjugaisons savantes qui ont le respect et l’élégance des « temps »… Elle est faite de mesure, d’exactitude, sans excès ampoulés dans les qualificatifs. Ce qui ne veut pas dire, au demeurant, qu’elle est froide ou dénuée de vie, bien au contraire ! Certains grands orateurs peuvent même provoquer des enthousiasmes, arracher des larmes, déclencher l’hilarité, donner le frisson, exacerber des passions, soulever des foules…

Ils mais ceux-là sont trop peu nombreux hélas ! Le vocabulaire communément utilisé, aujourd’hui, devient même parfois carrément déficient, débile, bêtifiant ! Ou alors trop administratif, scientifique, mercantile ! Ce faisant, la BELLE LANGUE s’érode,  s’étiole, et aurait tendance à laisser place aux charabias sans queue ni tête des technocrates ! Dont la logorrhée devient alors parfaitement incompréhensible !

En revanche, quand elle est utilisée par des « artistes du verbe », qu’ils soient comédiens, avocats, conteurs, journalistes, écrivains, reporters, camelots ou marchands forains, la LANGUE REBONDIT, refleurit, rajeunit, et s’enrichit ! La francophonie est en perpétuelle transformation au contact des étrangers, des migrants, des populations détenues en milieu fermé. D’où la verdeur et la fraîcheur de certaines expressions mêlant l’argot, le verlan, les parfums exotiques de certains idiomes, la langue française fait peau neuve et se transforme tous les jours !

degivreurs

Alors vous qui souhaitez faire un bout de chemin avec nous au pays des contes, ne vous alarmez pas si, par accident, votre langue se rebelle un peu parfois, et vous conduit là où elle peut trébucher, fourcher, zézayer, chuinter, bégayer, bafouiller, et prononcer des mots ou des expressions qui vous surprennent vous-même. C’est qu’elle est libre et indépendante votre langue ! Ne la domestiquez pas surtout, et invitez-la à vous accompagner au stage de Chevagny, comme vous le feriez avec un instrument de MUSIQUE.

Mettez cette langue en bandoulière, et venez nous la présenter. Nous lui ferons le meilleur accueil. Et ce sera un honneur pour nous de l’accueillir, quelle que soit sa couleur et son accent. Si elle vient nous voir, c’est qu’elle a quelque chose d’important à nous dire, et nous voulons l’entendre ! Même si beaucoup de postillons doivent se bousculer au portillon ! Alors servez-vous de votre langue pour enrichir le débat, que Diable !

 » Tout ça paraît facile quand on est sur un clavier et devant un écran ! Mais quand on est seul sur un podium, devant des oreilles qui écoutent, des yeux qui regardent et peut-être jugent, critiquent, et que votre langue, dont vous n’êtes pas encore très sûr, s’entend fragile dans un silence profond d’où peut surgir, quelle horreur, les grincements d’une voix qui déraille !, ce n’est plus pareil… ! Et voici qu’arrivent le TRAC, LA PANIQUE, LA TROUILLE…! C’est sans doute ce vous pensez, non ?

POUR REMEDIER A TOUT CELA, PRENDRE DE L’ASSURANCE, AFFERMIR VOS CORDES VOCALES, VOYAGER SUR LA GAMME DE VOS TONS, de L’AIGU au GRAVE, PARTICIPEZ A LA FORMATION  « CONTE de l’ETE », que vous propose ANTIPODES du 16 au 20 août 2015 à CHEVAGNY-sur-GUYE, 71220, avec deux professionnelles, Marie-Pierre LABRUNE et Marie-France MARBACH. La première pour l’ECOUTE, la seconde pour la PAROLE.

Et maintenant, vous avez la PAROLE !

degivreurs_2Renseignements et inscriptions sur le site d’Antipodes

SAGOLOBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *