Archives mensuelles : mai 2012

ABRACADABRA en marée montante

La campagne ABRACADABRA est toujours en marée montante, et les participations continuent à affluer !

Le « point » établi le 19 mai le démontre : 3.005 Euros sont désormais à porter au crédit du Festival « CONTES GIVRES ».

Oh ! On est encore « loin du compte » évidemment, même si on est toujours « près du conte » ! Et les gros portefeuilles ne s’ouvrent pas aussi facilement que les petites bourses ! Le monde n’a pas changé après les présidentielles, non, mais l’espoir de pouvoir engranger, néanmoins, quelques poires pour la soif a un effet salutaire et rassurant ! La solidarité existe bel et bien ! Nous la rencontrons tous les jours !

Car ils sont de plus en plus nombreux ceux qui, petit à petit, alimentent la caisse de secours « ABRACADABRA » ! On y rencontre, français et étrangers mêlés, des ouvriers, des employés, des ingénieurs, des fonctionnaires, des techniciens, des médecins, des artistes, des commerçants, des prêtres et des pasteurs, et même des diplomates !

Ils représentent tous ceux qui, par goût, plaisir, amitié, passion, ou pour toute autre raison, cultivent un lien avec l’esprit de cette folle aventure des « CONTES GIVRES », l’audace d’un tel projet culturel implanté en plein monde rural, assis sur le socle improbable des imaginaires du monde…

Récits, contes et nouvelles, livres et lectures, témoignages et reportages, cris et plaidoyers, biographies, poésie, humour, musique, marionnettes, arts du clown, théâtre d’objets, histoires de bouche ou de plume, racontars ou confidences…, sont autant de prétextes pour mobiliser les oreilles, attirer l’attention, éveiller les consciences…

La XIV° édition, dont le programme sera diffusé sous cette rubrique très prochainement, sera une nouvelle illustration de l’originalité d’une manifestation culturelle de qualité, qui innove et évolue en permanence, année après année, et qui ose parfois aborder, jusqu’à la transgression, des rives inconnues !

Alors pour ouvrir encore plus largement « le spectre » du festival, je tente à nouveau la formule magique des contes qui a si bien réussi jusqu’à ce jour : ABRACADABRA !

Avec mes remerciements les plus vifs à tous ceux qui nous accordent leur confiance.

Geo


 

Une NUIT DES MUSEES allumée !

Photo : Jean-Marie PerrotQu’elle était belle la Briqueterie de Ciry-le-Noble samedi soir, 19ème jour de mai !

Belle, coquette, illuminée, et grouillante de vie, au milieu d’un public nombreux, ravi et conquis, passant de salle en salle, pour revoir ou découvrir, dans le miroir du temps passé, un lieu de mémoire où s’activait jadis tout un monde « de travailleurs de la brique ».

Travailleurs de tous âges et de toutes conditions, ainsi que pouvait le vérifier, par ailleurs, le visiteur accueilli dès l’entrée par une superbe photo géante en noir et blanc, reflet de ce monde d’antan.

Un monde disparu, certes, mais laissant derrière lui les traces de ce que fut jadis cette véritable ruche d’ouvriers de la terre.

Ruche créative et laborieuse, dont les productions étaient exposées et mises en valeur par les soins attentifs de toute une équipe d’accueil, honorée et fière d’être aujourd’hui sur le pont pour transmettre aux générations futures un relais aussi prestigieux, en même temps qu’un riche patrimoine de culture et d’histoire.

Photo : Jean-Marie Perrot

Oui, parfaitement, Mesdames et Messieurs, à cette même NUIT des MUSEES à la Briqueterie de Ciry-le-Noble, nous avons pu voir, entendre et admirer la marionnettiste Sophie Talabot et ses malicieuses créatures à la recherche de l’EAU, la conteuse Néfissa Bénouniche jouant avec tous les Dieux de la TERRE et de l’univers, tandis que la comédienne Jeanne Ferron donnait le signal au FOU-RIRE en égrenant ses histoires de feu-Rire, déclenchant en même temps, par ondes successives, des tsunami irrépressibles d’émotions bruyantes et hoquetantes provoquées par des zigomatics en folie…

Photo : Jean-Marie Perrot
Photo : Jean-Marie Perrot
Photo : Jean-Marie Perrot
Photo : Jean-Marie Perrot

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo : Jean-Marie Perrot
Photo : Jean-Marie Perrot
Photo : Jean-Marie Perrot

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sans oublier le sorcier Jocelin Pras qui joue avec des fils, des ampoules, et qui fait jaillir de la lumière là où précisément on l’attend. Et l’homme au Panache Blanc, inspirateur des marionnettes de Sophie T.

Bref, ceux qui ont vécu cette NUIT ALLUMÉE savent de quoi je parle ! Et ils s’en souviendront !

Et la pluie diront certains ? Quelle pluie ? Vous avez senti de la pluie vous ? Aucun souvenir, que du BONHEUR !

Geo

NUIT des MUSEES ? PLUIE des MUSEES ?

ATTENTION ! NE PAS CONFONDRE !

Les prévisions MÉTÉO, c’est un peu comme les SONDAGES, faut pas trop s’y fier !

Alors si la MÉTÉO du SAMEDI 19 MAI vous inquiète au point de vous scotcher à la maison, pour faire les polissons sous la couette, ou les fanfarons face aux tisons, en dévorant chocolats et macarons, au lieu de faire un tour à la Super NUIT des MUSÉES, que vous concocte la Briqueterie de CIRY-le-NOBLE (71), en fête pour l’occasion, c’est que vous êtes vraiment attachés aux saisons, tonton-tontaine et tonton…

Car ce jour-là, entre 19h et 24h, l’EAU, la TERRE et le FEU vous attendent ! Sous forme de TROIS spectacles ouverts gratuitement à tous les publics :

– à 19 h, l’EAU ouvrira ses vannes, avec Sophie Talabot et ses marionnettes – tout public à partir de 5 ans

– à 21 h, la TERRE sera célébrée par la conteuse Néfissa Bénouniche – tout public de plus de 8 ans

– à 22h30 ce sera autour du FEU que la comédienne Jean Ferron présentera ses Coups de Chauffe – tout public + de 8 ans

Tout ne sera donc pas froid et givré, pas plus que mouillé ou trempé. Au contraire, boissons chaudes (ou fraîches) seront disponibles, et une petite restauration rapide sortira des fours et grills pour tous ceux qui auront un creux à combler…

Vous vous souviendrez de cette NUIT des MUSÉES 2012 !

Si la MÉTÉO nous est hostile, nous nous efforcerons de la faire mentir ! Car la sagesse africaine ne dit-elle pas : Jour de Pluie, Jour de chance ?

Mais nous n’aurons évidemment pas de pluie ! Pour la NUIT des MUSÉES, vous pensez bien !

Et si cela devait néanmoins être le cas, et bien nous passerons entre les gouttes, voilà tout !

Geo

La langue et l’oreille…

Non, il ne s’agit pas là d’une histoire coquine, salace, grivoise, licencieuse, érotique… !

Dommage ! diront certains…

Mais ça peut s’arranger si tu y tiens ! Car la langue peut raconter tout ce qu’elle veut, tout ce qui se passe dans la vie…, tout ce qui te passe par la tête, tout et n’importe quoi, y compris d’ailleurs, et surtout, tout ce qui peut se passer en dessous de la ceinture…, au risque de faire rougir toutes les oreilles, même les plus chastes !

Mais, en l’occurrence, il ne s’agit pas de cela. Du moins pas encore… Quoique…

Bon ! N’en parlons plus… ! Enfin c’est vite dit, car la langue est, comme chacun sait, la meilleure et la pire des choses !

Et celle dont je veux parler est précisément celle qui sert à dire le pire et le meilleur, en racontant toutes sortes d’histoires, vraies ou fausses, louanges ou critiques, paroles d’Evangile comme paroles sataniques, calomnies, médisances, elle peut faire ou défaire les notoriétés, les respectabilités, porter les uns au pinacle, précipiter les autres dans quelque cul de basse-fosse ! Elle est terrible la langue !

Et tout ce qu’elle raconte, la langue, passe par l’oreille, qui peut être la meilleure des confidentes et enfouir au plus profond de la tombe les révélations les plus sensibles, les classer, si besoin est, sous l’étiquette « SECRET-DEFONCE »…

Elle sait aussi vibrer de plaisir l’oreille, écouter, entendre, enregistrer, boire toutes paroles avec délice, donner à la musique ses lettres de noblesse, et transmettre, « à ceux qui ont quelque chose entre les oreilles » comme dit le slogan d’une radio célèbre, toute la gamme des sensibilités !

La LANGUE est donc l’apanage d’une fonction humaine extrêmement importante pour communiquer : la PAROLE.

Mais pour qu’elle puisse exercer sa fonction, la LANGUE a aussi besoin de l’OREILLE.

Ces deux organes sont donc indissociables, comme le sont Marie-Pierre Labrune et Marie-France Marbach qui vous invitent à faire un petit bout de chemin avec elles, la première pour développer le sens de l’ECOUTE, la seconde pour exacerber les qualités de la PAROLE.

Au cours d’un voyage de quelques jours situé entre le jeudi 16 août à 19h00, et le mardi 21 août 2012 à 15h00, dans une modeste commune de Saône et Loire qui cultive sa notoriété avec le plus grand succès, l’ACCUEIL et l’HOSPITALITE.

Chacun aura reconnu, au passage, la fameuse capitale du Pays des Merveilles, le village de CHEVAGNY-sur-GUYE !

Ce périple sera, pour certains, l’occasion de rencontrer un personnage mythique dont on parle souvent sans vraiment le connaître : Non ! pas Jeanne d’Arc, c’est déjà pris ! Louise Michel ? Non, plus tard ! Martine Aubry ? ca viendra peut-être, mais pour l’instant elle a autre chose à faire !

Vous attendez un nom ? Vous donnez votre langue au chat ? Vous n’avez pas encore deviné ?

Mais c’est ALICE, voyons ! La Reine de l’INSOLENCE et de l’IMPERTINENCE, une rebelle contestataire ! Et c’est sa merveilleuse histoire qui sera revisitée dans le cadre d’une veillée commune, le lundi 20 août. Familles et amis sont invités.

Coût de cette rencontre combien formatrice pour ceux qui veulent RACONTER et ENTENDRE, 400 E (+ 10 E de cotisation) TOUT COMPRIS, FRAIS PÉDAGOGIQUES et PENSION COMPLÈTE (hébergement + restauration)

N’est-ce pas déjà MERVEILLEUX ?

Inscription à retourner rapidement à ANTIPODES.

Téléchargez la présentation du stage et le bulletin d’inscription

Geo


 

la nuit, ça « buzz » dans les musées…

Le CONTE est invité à la NUIT des MUSEES de CIRY-le-NOBLE ! Pour ajouter au « buzz » ambiant…

Le samedi 19 mai, à partir de 19h, le conte entrera dans la « NUIT des MUSEES » par la porte de la Briqueterie de Ciry-le-Noble. Une Briqueterie superbe, qui fait désormais partie du « patrimoine culturel » de la Communauté Creusot-Montceau. Mais pas seulement…

Au niveau humain, cette « friche industrielle » comme on dit maintenant, est le fabuleux vestige de toute une vie ouvrière qui, au siècle dernier, et à défaut d’une richesse « sonnante et trébuchante », a fait la renommée de cette région par sa créativité et son combat acharné pour l’existence ! Et une dure activité industrieuse !

Invitée à participer à la commémoration de cette épopée dans le cadre de l’événement culturel national qu’est devenue aujourd’hui LA NUIT DES MUSÉES, l’association Antipodes ne pouvait faire moins que d’y programmer aussi un florilège de CONTES GIVRES, célébrant en même temps, et en exergue, les trois éléments fondamentaux de la vie que sont L’EAU, la TERRE et le FEU ; éléments naturels par ailleurs indispensables dans une briqueterie… !

Le public pourra donc rencontrer, au fil d’une « visite-découverte » du lieu, étape par étape, trois conteuses émérites et bien « givrées » comme il se doit, voire même « frappées » pour certaines, qui égrèneront une série d’histoires plus folles les unes que les autres…, et accessibles à tous les âges, ce qui ne gâte rien !

Ces conteuses, vous les connaissez déjà pour les avoir appréciées en d’autres temps et d’autres lieux, mais avec des programmes différents.

Alors ne boudez pas ce plaisir de les revoir, sur des scènes inhabituelles et improbables, sous des couleurs nouvelles et libérées, tout en savourant, oh délice !, les saveurs inconnues et décomplexées qu’elles nous offrent.

Il y aura là, en embuscade, au détour d’une allée ou d’un bâtiment,

– la marionnettiste Sophie TALABOT,

– la conteuse Néfissa BENOUNICHE, 

– la comédienne Jeanne FERRON, trois professionnelles du spectacle vivant !

Mises en scène, rien que pour vous, par la directrice artistique du Festival CONTES GIVRES, Marie-France MARBACH !

Pour une NUIT MUSEALE du CONTE, sur un SITE IDEAL de l’écoute ! On peut inter-changer les adjectifs, pour le fun, ça marche très bien aussi !

Téléchargez le programme

Avec en prime des services-confort pour les gourmands, petits et grands, sous forme de boissons fraîches-zé-chaudes, et de délicieux « CROQU’MUSEE » privilégiant la cuisson au feu ! A partir de 18 h 30, et entre chacune des étapes !

Alors pour rien au monde, ne manquez pas cette NUIT des MUSEES 2012 !

Tout le monde vous y attend !

A bientôt !

Geo