Archives mensuelles : février 2011

Les ARTS de la PAROLE (formation)

Stage d’été

Comme chaque année, l’Espace Antipodes propose en 2011 un stage de formation aux Arts de la Parole.

Il est programmé du 16 au 21 août au Gîte Rural de Chevagny-sur-Guye.

L’encadrement sera assuré par Marie-France Marbach pour « les arts de la parole » et Marie-Pierre Labrune pour « les arts de l’écoute ».

Si cette formation vous intéresse, pensez à en informer dès maintenant Pauline Bonnard, attachée culturelle à l’Espace Antipodes, qui vous enverra les conditions et le dossier d’inscription. (tel. 03 85 24 61 91)

Geo


Un Réseau national du conte ?

Pour qui ? pour quoi faire ?

« Pour faire ensemble à l’échelle nationale ce que l’on ne peut pas faire seul à l’échelle régionale. »

Voilà quelque chose de nouveau susceptible de faire bouger, en France et en profondeur, le microcosme du conte et des arts de la parole. Ce mouvement, de création toute fraîche, se met actuellement en ordre de bataille, et regroupe déjà une vingtaine d’entreprises culturelles représentatives du territoire national.

La Bourgogne est évidemment représentée dans ce cénacle (www.conte-artsdelaparole.org), avec l’association Antipodes et « l’automnal et étonnant festival des Contes Givrés en Bourgogne », dont l’audience atteint désormais l’intégralité de l’espace hexagonal.

Un portail commun à la discipline « conte et arts de la parole » est en cours de construction, et mettra prochainement en ligne, entre autres, un annuaire général regroupant structures et artistes, un vivier de contacts, et un agenda des spectacles et manifestations.

Enfin, les représentants des Régions sont d’ores et déjà invités à « phosphorer » sur l’ouverture annuelle de plusieurs rencontres thématiques, comme par exemple la « formation, l’accompagnement des artistes, le travail avec les populations, la communication… »

Les « Givrés » seront bien entendu largement informés de toutes ces ouvertures, et vivement conviés à y participer.

En attendant, la marmite de la programmation 2011 est sur le feu (il y manque encore quelques ingrédients…), et quand la dernière cuillerée du nouveau menu y aura été jetée, nous lèverons le couvercle pour que se précipitent alors, sous vos yeux et sous vos narines, toutes les couleurs et toutes les fragrances de la XIII° édition du Festival !

A bientôt !

La Grenouille du Roi

Vous aimez les contes ? Oui, sans aucun doute, car vous ne seriez pas sur ce blog dans le cas contraire !

Alors, sans perdre un seul instant, écoutez vite sur France Inter le petit conte féroce que l’humoriste François Morel a diffusé le vendredi 11 février dans le cadre de la matinale du jour.

La Grenouille du Roi ! Très édifiant !

Où l’on voit un Roi qui, par bêtise, et au détriment du peuple, accumule de graves erreurs de jugement et de conduite, et qui ne sait pas saisir, dans leur plénitude et leur sagesse, les avertissements que lui prodigue patiemment sa conseillère, la Grenouille…

Il faut parfois prendre le temps d’écouter les humoristes…

Retrouvez l’émission sur Daily Motion et écoutez-là surtout ! ça ne vous prendra que quelques minutes… !


Une alsacienne à Strasbourg…

Une alsacienne à Strasbourg ? Ce n’est pas un scoop extraordinaire, ça ! Il y en a même à tous les coins de rue… !

Oui, mais quand notre Alsacienne à nous, celle qui nous mitonne chaque année, « en festival », les célèbres fricassées givrées que nous connaissons tous, s’avise de faire un petit tour dans sa ville natale, on peut toujours craindre le pire : qu’elle y reste…

Ce serait alors, au Royaume des Contes Givrés en Bourgogne, un véritable scoop ! Que dis-je ? une secousse tellurique ! Une faille dans la croûte terrestre ! Un séisme planétaire !…. J’en fais peut-être un peu trop, non ?

Enfin que le Dieu des Givrés (qui est-ce au fait ?) nous préserve d’une telle catastrophe ! Elle veut faire un p’tit tour à Strasbourg ? Eh bien qu’elle y aille ! C’est légitime, non ? C’est son droit ! Le droit du sol même !

Mais ne vous inquiétez pas (vous connaissez quelqu’un qui s’inquiète, vous ? elle reviendra bien vite en Bourgogne pour récolter ce qu’elle y a semé : des mots, des moulins à vent et à paroles, des rêves, des hallucinations, des promesses et des illusions, enfin pas grand-chose quoi… ! C’est du moins ce qu’on croit …!

Et vous savez qui l’invite à Strasbourg ? Un africain ! Alors ça c’est un comble ! Et quel africain ? Vous ne devinez pas ? Vous le connaissez tous pourtant ! I…, I….Allons, encore un p’tit effort : I…, Inno…, Innocent…, Innocent Yapi ? Ouiiii ! Gagné !

Parce qu’à Strasbourg, mutatis mutandis, il faut vous dire qu’Innocent fait ce que Marie-France fait en Bourgogne : il tisse patiemment un réseau de partenaires pour promouvoir les arts de la parole.

Dans cet objectif, il a même créé, il y a deux ans, au cœur de la capitale alsacienne, au Studio de la rue Saglio, numéro 16, un espace CONTE  où il accueille des conteurs de toutes cultures, qui peuvent ainsi présenter au public alsacien une grande diversité de spectacles vivants et d’imaginaires inconnus sur les bords du Rhin.

Et c’est donc dans ce cadre que l’alsacienne Marie-France Marbach sera à Strasbourg le 1er mars 2011 ! CQFD !

Quand la subversion – ah bon, les contes seraient-ils subversifs… ? – et les idées nouvelles, « celles-ci le sont, subversives, à coup sûr »… s’introduisent dans un territoire, c’est forcément par un vecteur « étranger au pays ». Comme sont étrangers Marie-France Marbach en Bourgogne et Innocent Yapi en Alsace !

Subversif, certes, du moins faut-il l’espérer… Mais « levain dans la pâte aussi » !!!

A l’Espace CONTE de Strasbourg, Marie-France présentera « VICE ET VERTU ».

Réservation au 03 85 24 61 91 – ou par courriel : asslapart@gmail.com




L’Homme qui plantait des arbres

C’est un spectacle « OFF », infiltré jusqu’à la lisière du festival « Contes Givrés », dans le cadre d’un complot ourdi par deux partenaires de terrain, »l’Espace Antipodes » et « le Tambour des Escargots »,  qui sera prochainement débité à la tronçonneuse à Marigny, 71300, le dimanche 27 février 2011 à 17 h, au domicile privé de Marc et Annie Bonnard…

Avec la participation, en couverture culturelle, du comédien Bernard Villanueva et du guitariste Lionel Rolland, (à la guitare à 8 cordes s’il vous plaît !), d’après le célèbre texte de Jean Giono.

L’acteur et le musicien transposeront, en Bourgogne, la passion du berger Elzéard Boufier qui vit dans cette très vieille région des Alpes de Provence, et qui consacre sa vie à planter des arbres. Jusqu’à recouvrir tout le pays et lui redonner vie : l’arbre ramène l’eau, la vie et la fraternité !

Pas de cinéma, pas de lumières spéciales, mais un texte simple et beau, deux talents, et des hôtes qui accueillent avec générosité, comme dans une Maison Forestière !

On plantera un arbre pour marquer l’événement ! Le printemps n’est pas loin : il prendra vite ! Viendrez-vous ?

C’est un vrai rendez-vous avec la nature, avec la vie !

Et puis après ces longs mois d’hiver, ça fera du bien à tout le monde !