Archives mensuelles : septembre 2010

Brigitte Carle, Cie Artem

Brigitte Carle est comédienne, metteur en scène, elle voyage régulièrement au Yémen depuis 2005. Ces séjours sont l’occasion de rencontres d’exception, d’échanges et de confidences avec des jeunes gens qui vivent à l’heure d’internet et à l’horloge des traditions tribales, une cohabitation souvent douloureuse avec des rêves impossibles.

Jean-Marc Pidoux & Colin Larceles – Musiciens de l’Emigrant

Guitares acoustiques, électriques, percus et samples s’inspirent librement de l’oud traditionnel. Récits à plusieurs voix, échos et reprises acoustiques participent à la mise en voix du texte à la manière d’un choeur parlé.

Rouge Tribu

Récit amplifié pour musique actuelle – tout public + de 13 ans

« Sanaa 2008 . C’est l’histoire de Rosée et Nasser. Ils sont yéménites. Ils sont jeunes, jeunes et dorés, ils sont entre le fil blanc et le fil noir, entre le marteau et l’enclume. Ils sont les descendants de Qahtan, de Saba et d’Himayr. Ils sont victimes et bourreaux. Ils sont la fierté et l’humiliation, la noblesse et la soumission, le courage et la peur, le cri et le silence. Ils sont deux histoires qui se répondent et se confondent, ils sont deux chants, deux enfants de rêve et de frustration, ils sont la même histoire, le même sacrifice, ils sont offerts pour que vivent la Tribu ». Brigitte Carle

  • mardi 19 octobre, 20h30 La Clayette (71)

Tous les détails et réservations sur le site officiel des Givrés

Les « Dégivreurs » dégivrent toujours tout en dégivrant…

Ils sont toujours là les « Dégivreurs » , là où on ne les attend pas forcément mais où on peut cependant les entendre !

– Et que font-ils les « Dégivreurs » ?
– Eh bien, ils dégivrent…!
– Mais encore ?

C’est à dire qu’ils travaillent, année après année, le terrain sur lequel évoluent les artistes du festival. Ils défrichent, désherbent, labourent, hersent, sèment, et parfois récoltent, mais que des applaudissements quand ils sont bons ! Ca leur arrive !

Et surtout des lauriers ! Ils sensibilisent les oreilles du public, éveillent l’intérêt à l’écoute des histoires, testent des lieux et des idées, aiguisent l’appétence etc…, bref, c’est une ethnie très particulière chez les Givrés, une sorte de « chercheurs » dont le rôle principal est de « mettre en train » !

Ce sont donc des « boute-en-train » ?

Oui, et pour mieux définir l’expression, citons le Larousse : « personne qui met les autres en gaieté, qui anime une société.

Et, pour être plus précis encore, citons l’image explicite qu’en donne toujours le Larousse :  » C’est le mâle utilisé pour détecter les femelles (juments, brebis) en chaleur, et mis artificiellement dans l’impossibilité de les saillir ».

Oh ! le pôvre ! Quelle cruauté !

Mais dans cette XII° édition, les Dégivreurs prennent de la hauteur et regardent le monde du 7ème ciel !
Cette position les console-t-elle de n’être que des « boute-en-train » ?
Non, pas vraiment ! Mais du moins sont-ils des « Boute-en-Train » à Grande Vitesse, des BTGV quoi ! ça c’est sûr et certain !

Oui, oui, il y a chez les Givrés des gens comme ça! Qui soufflent le froid et le chaud ! Surtout quand la programmation est torride !

Geo

Et ça tourne, tourne, tourne, sur la Chaîne des Givrés…

Le BLOG des Givrés s’est enrichi d’une nouvelle dimension, celle des images qui bougent et qui tournent sur YOUTUBE…

Toutes les VIDEOS susceptibles d’illustrer le festival sont les bienvenues (certaines sont déjà en ligne), et nous serons heureux de pouvoir les diffuser toutes. Appel est donc lancé à tous nos partenaires de programmation pour qu’ils nous envoient ce type de documents (des liens….). Il en sera fait le meilleur usage !

« L’image qui bouge » est devenue, aujourd’hui, une véritable fascination, et les agences de communication, si elles veulent rester crédibles, ne peuvent plus s’en dispenser. Il fallait donc que le Festival en passe par là ! Ce n’est pas désagréable, bien au contraire,  et nous bougerons donc, maintenant, avec des images qui bougent.

Rendez-vous sur Youtube à la découverte des Givrés !

Geo

Les Dégivreurs, Libres comme l’air

Si tu rencontres quelqu’un qui porte des plumes, c’est soit un oiseau, soit un Indien, soit un Dégivreur. Les Dégivreurs s’adonnent à la pratique amateur du conte et prennent leur envol en bandes. Comme une nuée de moineaux !

Oiseau vole !
Histoires d’ailes – tout public + de 7 ans

L’oiseau vole, marche, nage. Il fait le lien entre l’air, la terre et l’eau. L’imaginaire lui a offert le feu. Il est omniprésent dans la sphère sacrée et la sphère profane de l’humanité. Alors pigeon vole ? Tel Nils Holgersen, laissez-vous enlever dans les airs par l’oiseau du conte et atterrissez en douceur à Savigny-les-Beaune.

  • dimanche 31 octobre, 15h00 – Savigny-les-Beaune (21)

Tous les détails sur le site officiel des Givrés

—————————————-

A propos du spectacle « Je BAISE les YEUX »

Une blogueuse insolente, à qui je suggérais l’idée de faire porter à tous les spectateurs un « Loup de Carnaval » pour assister au spectacle, afin que les 3 comédiennes nues « baisent les yeux sous le regard des loups », ce qui pourrait faire le meilleur effet au niveau de la communication n’est-ce pas ? a répondu de façon très impertinente en envoyant le message suivant :

 » Geo, tes loups, les 3 comédiennes n’en feront qu’une bouchée ! Elles « Baisent les yeux sans les baisser contrairement aux loups qui n’auront plus qu’à tomber le masque et aller se rhabiller ! »

Et dans la revue de presse du lendemain, à la une d’un vilain petit canard mâconnais :

« Je baise les yeux, ils lèvent le masque ! »

Quelle insolence ! Non mais quelle insolence !

Ce qui n’empêchera pas les pudibonds, très nombreux, à porter néanmoins un « Loup de Carnaval » s’ils le souhaitent, quitte à dire ensuite au tout venant :

 » Mais qu’elles cachent au moins ces seins que nous ne saurions voir… ! »

Noëlle Renault, Accoucheuse de l’intime

En réalisant son arbre généalogique, elle devient par hasard « historienne passionnée par la vie des nourrices ». Depuis 30 ans, elle a publié 7 ouvrages sur le sujet.

Les nourrices du Morvan
Les mamelles du progrès – Tout public + de 12 ans

« A cette époque, la jeune femme morvandelle travaillait dur. Elle vivait avec sa belle-famille dans une chaumière. Elle obéissait à sa belle-mère et sa journée était rythmée par les tâches ménagères. Alors lorsqu’elles eurent l’opportunité de devenir « nourrices sur lieu » elles comprirent vite qu’une autre vie s’ouvraient à elles ».

Noëlle Renault conte avec verve et enthousiasme l’histoire de ces femmes qui ont énormément contribué à l’évolution de leur pays lors de leur retour.

  • jeudi 14 octobre, 18h30 – Le Creusot (71)
  • samedi 16 octobre, 18h00 – Dommartin-les-Cuiseaux (71)

Tous les détails sur le site officiel des Givrés

——————————

Un peu de culture pour bien comprendre…

De tout temps, le Morvan a été regardé comme la terre de lait par excellence. Déjà les Romains rapportaient que les Gauloises de Bibracte trempaient leurs seins dans une fontaine du mont Beuvray pour obtenir en quantité le lait qui nourrirait leurs enfants. Lire la suite sur Le Bien Public

A découvrir aussi sur France 3 Bourgogne – Franche Comte

http://bourgogne-franche-comte.france3.fr/emissions/documentaires/histoire/25804321-fr.php

« JE BAISE les YEUX » – Réservé aux adultes

Ce spectacle un peu particulier, strictement réservé aux adultes faut-il le préciser, est programmé le vendredi 22 octobre à 20h30 au Grand Théâtre de la Scène Nationale de MÂCON, où la réservation des places et d’ores et déjà ouverte.

Billetterie : 03 85 22 82 99

Vous y apprendrez, Mesdames et Messieurs, tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le strip-tease sans jamais avoir osé le demander !

Le festival des Contes Givrés comble cette lacune, et conseille aux spectateurs atteints d’une trop grande pudibonderie, de se munir d’un « loup de carnaval »…

Ainsi les comédiens pourront-ils jouer « JE BAISE LES YEUX » sous le regard des LOUPS …

La fièvre monte chez les Givrés !

Oui, la fièvre monte chez les Givrés !

L’ouverture du festival approche, et avant le lever de rideau programmé le mardi 5 octobre à 20h30 au lycée Lamartine de MACON sur la Première de HYENE, nouvelle création de la conteuse-comédienne Myriam Pellicane dans une mise en scène de Didier Kowarski, peut-être faut-il annoncer aussi ce que nous réserve la suite :

Dans l’ordre du programme, nous accueillerons encore une création, celle du clown de théâtre Christian Massas, plus connu sous son pseudonyme Amédée Bricolo,« Dernières nouvelles du fond », dans une mise en scène de Jean-Claude Cotillard. Ce spectacle sera présentée à la nouvelle Médiathèque de Montceau-les-Mines le jeudi 7 octobre à 20h30.

Pour l’un comme pour l’autre de ces spectacles, nous ne saurions trop vous conseiller de RESERVER !

Mais la fête continue jusqu’au 11 novembre ! Et pour vous laisser à la fois le temps de savourer l’heure qui passe et d’aiguiser les appétences du lendemain, la suite des réjouissances ne vous sera communiquée qu’au goutte-à-goutte…

Encore un peu de patience !


Mémoires Vives

Jean-Luc est conteur par transmission familiale dans la langue chantante de son enfance morvandelle. Caroline, jeune et sémillante ethnologue, restitue avec fraîcheur chants et récits collectés. Rémi et Simon Guillaumeau les accompagnent, passeurs de musique entre vielle et guitare, tradition et création.

Les P’tits Paris, nos frères et soeurs de lait
Chronique « sans famille » – Tout public + de 12 ans

« Le maître d’école avait demandé d’écrire une petite rédaction, chaque élève devant décrire sa maison (…) ; il s’est trouvé que ma description était, selon la maître d’école, la plus jolie. Il l’a lue à haute voix et tout le monde s’est moqué de moi en disant : « mais c’est pas sa maison, c’est un enfant trouvé », et alors il y a eu un tel vide, un tel abaissement, j’étais immédiatement tellement étranger… » Jean Genet.

  • samedi 16 octobre, 18h00 – Dommartin-les-Cuiseaux (71)
  • dimanche 17 octobre, 15h00 – Tamnay-en-Bazois (58)
  • mercredi 27 octobre, 20h30 – Pouilloux (71)
  • vendredi 29 octobre, 20h30 – Moulins Engilbert (58)
  • mardi 9 novembre, 20h30 – Charolles (71)

Tous les détails sur le site officiel des Givrés

———————-
L’Association des Langues de Bourgogne présidée par l’écrivain et conteur Pierre Léger a tenu sa première assemblée générale après sa création en septembre 2009, vendredi 17 avril à la Maison du Patrimoine Oral de Bourgogne à Anost (71) dans le Morvan.
Elle s’est terminée par une Vôeillie au cours de laquelle « chantous, contous et… mentous » ont enchaîné chansons et histoires.
Cette vidéo de dix minutes restitue quelques moments de cette soirée. On peut voir des extraits des interventions de Pierre Léger, Jean-Luc Debard (président de la MPO) et Caroline Darroux (universitaire, conteuse, musicienne et chanteuse).

Alberto Garcia Sanchez – Scapino

Alberto Garcia Sanchez aime le contact direct avec le public et l’improvisation. Comédien et metteur en scène d’origine espagnole, il vit entre Francfort et Bruxelles, se passionne pour la commedia del Arte. Avec Dario Fo, il traverse l’océan et accoste sur le nouveau monde.

Johan Padan à la découverte des Amériques

Texte de Dario Fo – Tout public + de 12 ans

Pour fuir l’inquisition, Johan Padan, beau salaud de la vallée du Pô, embarque pour les Indes sur un des bateaux de Christophe Colomb. Tempête, naufrage, massacres, bûchers, sauvages vrais et faux. Armé de son incommensurable médiocrité, Johan Padan s’en sort toujours. Echappe à la noyade en s’agrippant au cou d’un pourceau, puis vendu comme esclave pour être grillé, attrape par chance la jaunisse, etc. Alberto Sanchez se démultiplie, incarne à lui seul tous les personnages de cette farce historique avec l’énergie et l’ubiquité de la Commedia Del Arte.

  • samedi 16 octobre, 20h30 – Paray-le-Monial (71)
  • mercredi 3 novembre, 20h30 – Chagny (71)
  • jeudi 4 novembre, 20h30 – Louhans (71)
  • vendredi 5 novembre, 20h30 – Villeneuve-la-Guyard (89)

Tous les détails sur le site officiel des Givrés

—————————

« A quelques pas d’elle »… Ce n’est pas lui, mais c’est une mise en scène d’Alberto Garcia Sanchez