Archives mensuelles : décembre 2009

Premier Off Givré de la Saison 2010 : Le Clown Bricolo

A l’initiative de l’Association “LE TAMBOUR des ESCARGOTS”, voici le premier OFF givré de la saison 2010 !

Le clown Amédée BRICOLO sera à SAINT-HURUGE (entre Cluny et Montceau) le dimanche 20 décembre à 16 h où il présentera “Recueil”, un spectacle pour tout public de plus de 4 ans dont voici un extrait :

Amédée BRICOLO n’est plus un inconnu dans la région, où le public des “Givrés” l’a déjà rencontré à plusieurs reprises dans le cadre du FESTIVAL des CONTES GIVRES en BOURGOGNE. Une bonne occasion de le revoir grâce aux bons soins du “TAMBOUR des ESCARGOTS”, une association qui fera beaucoup parler d’elle cette saison…

Bref Compte-rendu

Cette Onzième édition du Festival des Contes Givrés en Bourgogne a été, incontestablement, un grand succès.

En raison de sa belle et originale programmation, d’une part, en raison de la forte audience qu’elle a suscitée d’autre part.

Mises à part quelques exceptions, les spectateurs ont afflué nombreux aux spectacles programmés, présentés par une trentaine d’artistes soigneusement sélectionnés, et ont pu goûter aux charmes d’un accueil de plus en plus chaleureux et généreux au fil des éditions.

Ce public est par ailleurs devenu de plus en plus exigeant, de plus en plus mobile, se déplaçant plus facilement de lieu en lieu, de date en date, par groupes de plusieurs personnes à la fois, qui finissent par se « reconnaître », par sympathiser même, construisant et assurant ainsi sa propre cohésion autour d’un événement culturel qu’il a fait sien, et qu’il peut aujourd’hui partager tous les ans…

Il semble enfin que les spectateurs prennent davantage de plaisir au côté décalé des artistes, appréciant en même temps l’impertinence, et parfois l’insolence de leurs prestations. Et que les équipes d’accueil, se piquant au jeu de l’hospitalité bourguignonne traditionnelle, fassent aujourd’hui assaut d’originalité et de chaleur dans la démonstration d’une qualité de réception et de civilité de bon aloi, dont elles revendiquent la richesse et la noblesse des valeurs.

Bref, si le festival apporte désormais à tout un chacun une réflexion sur le monde des imaginaires et sur les imaginaires du monde, il devient aussi école de civilité et de découverte.

Alors continuons à « givrer » ensemble…

Téléchargez le bilan de 2009 du festival en cliquant sur :

bilan festival 09